Publié par : La société solidaire et durable | juin 26, 2012

Pour une proctection de l’Arctique : agissons maintenant !


Chers lecteurs,

L’Arctique est plus que jamais menacé : exploitation pétrolière, pêche industrielle et militarisation. Agissons maintenant dès qu’il est tant en signant comme je l’ai fait la pétition de protection de l’Arctique (voir en bas de l’article) !

Voici les différents enjeux de cette protection.

1) Les glaces de l’Arctique, essentielles à l’équilibre de la Terre, sont en train de disparaître.

Au cours des 30 dernières années, la banquise a perdu 1/3 de sa surface.

Depuis plus de 800 000 ans, la glace règne en maître sur l’océan Arctique. Aujourd’hui, elle fond en raison de notre consommation de combustibles fossiles et d’ici à 2030, elle pourrait complètement disparaître en été. Les conséquences seraient catastrophiques pour les habitants de la région et pour les espèces qu’elle abrite, comme les ours polaires, les narvals, les morses… mais aussi pour les 7 milliards d’êtres humains : en formant une couche de protection réfléchissante sur l’océan, la banquise régule notre climat. En préservant l’Arctique, c’est nous-mêmes que nous préservons.

2) Exploitation pétrolière, la ruée vers l’or noir de l’Arctique a commencé.

Les compagnies pétrolières sont prêtes à risquer une marée noire en Arctique pour seulement 3 ans de consommation de pétrole.

Les compagnies pétrolières cherchent désormais à tirer parti de la fonte des glaces qu’elles ont contribué à aggraver. Elles pourraient extraire environ 90 milliards de barils en Arctique. Les profits en jeu sont colossaux. Pourtant, ce pétrole ne représente que trois ans de consommation mondiale ! D’après des documents officiels, il serait « pratiquement impossible » de faire face à une marée noire dans les eaux glacées de l’Arctique. Pour empêcher les icebergs d’entrer en collision avec leurs plateformes, les compagnies pétrolières utilisent des canons à eaux géants pour faire fondre les blocs de glace. Si nous les laissons faire, une marée noire ne serait qu’une question de temps. Nous ne voulons pas que l’Arctique connaisse une catastrophe similaire à celle de l’Exxon Valdez ou de Deepwater Horizon.

3) Pêche industrielle, les chalutiers industriels s’apprêtent à piller l’océan Arctique.

Si nous ne faisons rien, la pêche durable pratiquée depuis des milliers d’années par les populations locales pourrait être menacée.

4) Risque de conflits, la guerre de territoire a déjà commencé.

Les cinq pays limitrophes sont en train d’avancer leurs pions et de sonder les fonds marins afin d’obtenir une extension de leur plateau continental.

Cinq pays cherchent à annexer des territoires qui, jusqu’à présent, n’étaient sous l’autorité d’aucun État. Si demain ils parviennent à leur fin, il ne resterait que 9% d’eaux libres dans tout l’Arctique! De plus, les pays riverains sont en train de mobiliser leurs capacités militaires sur place, ce qui pourrait menacer la paix dans la région. La haute mer arctique n’appartient à personne et devrait rester un bien commun à l’humanité. Déclarons les eaux internationales arctiques «zone naturelle préservée».

Face à tous ces enjeux, c’est à nous d’agir maintenant en signant la pétition pour la protection de l’Arctique                    (cliquer sur le lien ci-dessous) :

http://savethearctic.org/?referer=4fe88b5ab8fe650001000007

Runfola Gabriel, Ingénieur en horticulture et environnement

Source texte : http://savethearctic.org/?referer=4fe88b5ab8fe650001000007


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :