Publié par : La société solidaire et durable | juillet 24, 2012

Après le Grand Paris : le Grand Moscou !


Chers lecteurs,

Chantier pharaonique destiné à bâtir un nouveau leadership métropolitain pour le Grand Moscou, plusieurs milliers de m2 d’infrastructures urbaines sortiront de terre pour dessiner la capitale russe de demain. Face à l’ampleur du challenge architectural, les autorités moscovites envisagent de faire appel à plusieurs équipes françaises mais aussi à des hauts fonctionnaires impliqués dans le projet du Grand Paris.

La consultation sur le Grand Paris, lancée en 2008, n’a pas fait que des émules en France, à Lille, Bordeaux, Reims… Une délégation moscovite emmenée par Marat Khusnullin, adjoint au maire chargé de la construction et de l’urbanisme, et Alexander Kuzmin, architecte en chef de la ville, a présenté  son grand projet de développement urbain au Mipim le 7 mars.

Sur la base d’une note méthodologique et de références, dix équipes internationales d’architectes-urbanistes parmi 66 candidatures ont été sélectionnées le 20 février. Parmi elles, trois équipes françaises et une italienne, qui ont déjà planché sur le Grand Paris (focus ci-dessous). « Dans le contexte de forte concurrence internationale, où  se démarquent  les villes chinoises, américaines et européennes, Moscou veut se positionner et trouver la bonne stratégie économique et urbaine », explique Bertrand Lemoine, directeur général de l’Atelier international du Grand Paris et membre du comité de sélection.

D’autres facteurs justifient la nécessité de lancer une réflexion à grande échelle: des engorgements et embouteillages permanents (sans commune mesure avec ceux de Paris), un parc de logements très vétuste, l’arrivée massive de migrants…  Pour cette ville au bord de l’implosion et marquée par de fortes tensions sociales, l’urgence de la décongestion s’impose.  Parmi les solutions, la délocalisation des structures gouvernementales à une trentaine de kilomètres au sud-ouest, dans une zone de développement  qui intégrerait un centre financier international.  Mais «faire une extension à côté ne résoudra pas les problèmes de saturation du centre-ville », ajoute Bertrand Lemoine. La consultation, inspirée de la dynamique du Grand Paris, reposera donc sur une double réflexion: celle plus spécifique portant sur l’extension, et celle plus globale sur l’agglomération, avec l’objectif d’améliorer les infrastructures de transports, l’environnement urbain, la qualité de vie…

Des séminaires de travail réguliers sont prévus qui permettront d’abord d’affiner le cadre de la commande. Le premier démarrera fin mars, le dernier aura lieu fin août, date à laquelle les équipes remettront leurs propositions. Dans un premier temps, ces séminaires viseront à familiariser les équipes avec le foisonnement des chantiers et projets en cours. Puis celles-ci auront à proposer des stratégies à plusieurs vitesses dont l’une consistera à mettre de la cohérence entre les projets et études déjà lancés. Suivront une exposition et des débats publics à l’automne. Un « jury » se chargera de distinguer les aspects les plus intéressants de chaque proposition.

Pour réaliser ce Grand Moscou, on annonçait le chiffre de 35 milliards d’euros, investis durant les  cinq prochaines, au premier Forum international urbain organisé en décembre dernier dans la capitale.

Runfola Gabriel, Ingénieur en environnement et horticulture

Source : http://www.mipim.com/mipim/


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :