Publié par : La société solidaire et durable | novembre 2, 2012

INDONÉSIE : du jamais vu, les Orangs Outans contre attaquent !


Chers lecteurs,

Un groupe d’orangs-outans, cible récurrente de la violence des hommes, a monté une embuscade et attaqué un ouvrier d’une plantation de palmiers à huile.

L’ouvrier a été frappé par les grands singes roux jusqu’à ce qu’il s’évanouisse et mordu sauvagement, écrit le Daily Mail du 31 octobre. La vengeance des orangs-outans n’a pas surpris les défenseurs de la nature du Kalimantan, la partie de l’île de Bornéo appartenant à l’Indonésie, pour qui les humains payent leur violence gratuite à l’égard des primates arboricoles.

Il y a quelques jours, un orang-outan avait été découvert mourant, criblé de 104 plombs, dans une plantation de palmiers à huile du Kalimantan central. Les hommes détruisent l’habitat naturel des singes avec la déforestation et le remplacement des forêts primaire par les plantations industrielles.

Personne n’a été témoin de l’agression de cet ouvrier, dénommé Kurnadi, mais il a été retrouvé, par un autre ouvrier, couvert de morsures et de bleus causés par un groupe de singes. « Nous ne savons pas combien d’orang-outans étaient impliqués dans l’attaque, mais il est clair qu’il n’y en avait pas qu’un seul », a déclaré Hartono, porte-parole de l’agence locale de protection du gouvernement.

«L’homme a été grièvement blessé. Certains de ses doigts ont été presque arrachés à coups de dents. Il s’est évanoui après avoir perdu beaucoup de sang. Il semble qu’il s’est retrouvé entouré par un groupe d’orangs-outans, mais on ne sait pas s’il essayait de les chasser de la plantation ».

D’après l’agence de protection, les compagnies de palmiers à huile utilisent des méthodes extrêmement violentes pour chasser les primates, prétendant qu’ils abîment les plantations. Certains ont été tués à coups de machettes, de massues ou par balles. En début d’année, des protecteurs de l’environnement étaient intervenus pour empêcher une femelle et son petit d’être tués par des ouvriers d’une plantation.

Quant à l’orang-outan retrouvé criblé de plombs, il a survécu et retrouve la santé, bien que devenu borgne, mais ses sauveteurs ne savent pas encore s’il sera relâché dans la nature ou s’il finira ses jours en captivité.

L’Indonésie est le premier producteur au monde d’huile de palme, et les plantations s’agrandissent proportionnellement à la destruction de l’environnement naturel de l’orang-outan. Le singe roux est à présent en danger critique d’extinction à Sumatra, et en danger d’extinction à Bornéo. À ce rythme, il pourrait disparaître d’ici 10 à 20 ans.

« Cette agression d’un ouvrier est peut-être une indication que l’orang-outan réalise qu’il doit riposter pour sauver son habitat », explique un environnementaliste à Jakarta. « Ce n’est pas quelque chose dont on entend souvent parler ».

Runfola Gabriel, Ingénieur en environnement et en horticulture

Source : Un article de Arnaud Roux, publié par asie-info.fr et relayé par SOS-planete

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l’équipe bénévole des lanceurs d’alerte de SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n’hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d’information et d’éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l’Humanité.

 

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :