Publié par : La société solidaire et durable | décembre 9, 2012

Syrie : vers une intervention de l’OTAN ?


Chers lecteurs,

НАТО Солдаты « Les militaires américains préparent une intervention en Syrie », « L’OTAN brandit la menace d’une guerre »,  on voit de plus en plus souvent de tels titres sur les pages des journaux du monde. A Washington et à Bruxelles, on assure que l’utilisation par le régime de Bachar al-Assad de l’arme chimique contre les milices armées de l’opposition pourrait constituer le prétexte au déclenchement d’une guerre. Certains experts estiment cependant qu’actuellement le recours à l’arme chimique en Syrie n’est pas possible techniquement.

Le journal allemand Frankfurter Rundschau écrit, citant des sources américaines, que le Pentagone a effectué des exercices de mise au point d’actions en cas d’intervention militaire en Syrie. Toujours selon ce journal, dans la Jordanie voisine, sont concentrées des unités des forces spéciales américaines, et les agents de la CIA coordonnent sur le territoire syrien les actions des forces de l’opposition. D’après certaines données, au Pentagone on a fixé le nombre des effectifs en cas d’intervention, soit près de 75 000 soldats. En ce moment, on met au point les plans d’opération terrestre. Parallèlement, à la frontière entre la Turquie et la Syrie, on installe des systèmes de lance-missiles allemands et néerlandais Patriot.

Jan van Aken, vice-président du parti allemand Die Linke (la Gauche) et expert de la fraction du parti au Bundestag  pour la politique étrangère, a qualifié l’envoi en Turquie de missiles Patriot et du personnel desservant ces systèmes de « vraie folie ». Il a exprimé de façon assez dure dans l’interview à La Voix de la Russie sa position sur la montée de la tension autour de la Syrie.

« Une intervention de l’OTAN en Syrie se transformera vite en vraie guerre. Et la situation ressemblera à celle qui s’est formée en Irak, où la guerre civile se poursuit depuis plusieurs années. De toute façon, l’OTAN, en prenant sa décision, doit penser aux conséquences éventuelles. Toute intervention militaire dans le conflit syrien sera catastrophique pour la Syrie ».

Le chef du Centre de Sécurité internationale de l’Institut de l’économie mondiale et des relations internationales Alexei Arbatov espère tout de même qu’on pourra éviter la guerre.

« L’OTAN ne souhaite pas réellement intervenir, dit Arbatov. Un autre point, c’est l’arme de destruction massive. Si on apprend que le gouvernement syrien l’utilise, dans ce cas, des frappes et des opérations spéciales sont possibles. Mais alors, les événements peuvent devenir imprévisibles ».

Entre-temps, les agences d’information annoncent, citant des sources officielles, que prochainement, les Etats-Unis ont l’intention de reconnaître la Coalition Nationale de l’opposition syrienne en tant que représentant légal du peuple. Les 27 pays de l’UE l’ont déjà fait. Quelle sera la suite des événements ?

Runfola Gabriel, Ingénieur en environnement et horticulture

Source : La voix de la Russie


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :