Publié par : La société solidaire et durable | janvier 16, 2013

Saviez vous que la peur peut se révéler d’une grande utilité ?


Chers lecteurs,

On est généralement porté à croire qu’il est préférable de ne jamais avoir peur. Pour cette raison, plusieurs d’entre nous ne veulent même pas admettre avoir des peurs, ce qui permet à ces peurs de diriger notre vie.

Lorsque c’est une peur véritable, issue par exemple d’un accident ou d’une rencontre avec un animal dangereux, elle est utile puisqu’elle vous aide à accélérer votre système de défense physique ainsi que votre état émotionnel et mental pour pouvoir y faire face. Que vous choisissiez d’affronter ou de fuir la cause de votre peur, vous avez besoin de cette énergie supplémentaire générée par le surplus d’adrénaline que votre corps produit.

Hélas! la grande majorité des peurs que nous vivons sont irréelles, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de réel danger au moment où on l’a. Cela dit, ce genre de peur peut vous aider à devenir conscient de quelque chose que vous désirez puisque derrière toute peur il y a un désir caché.

Supposons que vous ayez peur de manquer d’argent. À cause de cette peur, vous vous inquiétez, vous refaites votre budget sans arrêt, vous vous plaignez, vous dormez mal parce que vous êtes stressé, etc. Pour découvrir le désir qui se cache derrière votre peur, demandez-vous ce qu’elle vous empêche d’avoir, de faire et surtout d’être. Votre réponse vous indiquera ce que vous désirez mais surtout ce dont vous avez véritablement besoin (le « être »). Disons que vous avez répondu qu’elle vous empêche de vivre votre moment présent dans la joie et calmement, cela signifie que votre âme ainsi que tout votre être souhaitent être calmes dans la situation présente.

Votre Dieu intérieur vous indique que ce n’est pas la situation qui vous fait peur, mais que c’est plutôt votre façon de la percevoir ainsi que votre manque de confiance en vous et en l’Univers qui l’alimentent. Il en va ainsi pour toutes les peurs, sans exception.

Une autre utilité à la peur est qu’elle vous permet de dépasser certaines de vos limites. Pour y arriver cependant, vous devez passer par l’étape de l’acceptation. Je vous rappelle que l’enseignement d’ÉCOUTE TON CORPS vous invite toujours à accepter et à accueillir tout ce qui se présente dans votre vie, que ce soient des situations agréables ou non. C’est le seul moyen pour arriver à vous diriger vers ce que vous voulez.

Accueillir votre peur ne signifie pas être d’accord avec elle ni même la comprendre. On peut accueillir une situation ou une personne même si on ne la comprend pas ou qu’on n’est pas d’accord avec elle. Supposons que vous craignez votre patron pour lequel vous travaillez depuis plus d’un an. Jusqu’à présent, vous n’avez pas réussi à lui faire vos demandes ni à lui dire ce que vous ressentez face à son injustice au travail. Votre peur à son égard vous tenaille sans arrêt. Malgré le fait que vous aimez votre travail, votre peur vous empêche d’apprécier les moments passés au travail au point d’en devenir une obsession puisque vous pensez de plus en plus souvent à tout ce que vous voudriez lui dire, sans jamais agir.

Lorsque vous vous accueillerez en sentant que c’est le petit enfant en vous qui a peur, une transformation s’opérera en vous. Quand on a peur, on est dans le noir; quand on accueille une situation, on est dans la lumière. Cette lumière vous permet de voir certaines choses. Ce patron vous rappelle peut-être un ancien professeur avec qui vous viviez la même chose ou votre père qui était exigeant face à votre réussite scolaire ou professionnelle.

Accueillir vous permet aussi de ressentir davantage. En prenant conscience de la blessure de rejet qui vous habite et qui vous fait si mal parce que vous vous dénigrez et que vous vous accusez de ne pas être capable de prendre votre place, la transformation en vous sera d’autant plus importante.

Si vous croyez que quelqu’un vous rejette, sachez que cette personne ne fait qu’exprimer ses limites et que vous faites la même chose. Donc, lorsque vous vous rejetez, vous ne faites qu’exprimer votre limite. Vous accepter signifie vous accueillir dans le fait que faire face à une personne telle que votre patron est au-delà de vos limites et ce, sans vous juger ni vous accuser de quoi que ce soit. Ayez tout simplement de la compassion pour le petit enfant en vous qui a peur depuis longtemps. Cette attitude vous aidera à repousser vos limites. Accueillir votre peur la fera diminuer et vous donnera le courage d’aller vers ce que vous voulez. Je sais qu’il est difficile d’accepter le fait que lorsque nous disons OUI à une situation désagréable, celle-ci commence à se transformer. Mais quand on dit NON et qu’on veut changer cette situation, elle ne change pas et empire avec le temps.

Pourquoi est-ce si difficile d’accepter cette façon de voir les choses? Parce que c’est une donnée de la dimension spirituelle et que notre mental ne peut comprendre ce qui en découle. Notre mental ne doit pas diriger notre vie. Il doit plutôt être AU SERVICE de notre dimension spirituelle, c’est-à-dire répondre aux besoins de notre être.

Une fois la peur acceptée, vous pourrez éventuellement y faire face et découvrir que vous avez des forces et des capacités qui vous étaient inconnues auparavant. C’est ce que je vous souhaite en ce début d’année. Si vous n’avez pas pris de résolution pour 2013, vous pourriez DÉCIDER D’ACCUEILLIR AU MOINS UNE PEUR PAR SEMAINE tout en vous donnant le temps d’y faire face.

Je vous souhaite une ANNÉE 2013 REMPLIE DE JOIE, D’AMOUR ET DE BONHEUR.

Source :  Lise Bourbeau

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :