Publié par : La société solidaire et durable | janvier 22, 2013

G20: sommet à Saint-Pétersbourg en septembre 2013, sous présidence russe !


Chers lecteurs,

G20: sommet à Saint-Pétersbourg en septembre 2013, sous présidence russe

La Russie, qui vient de prendre la présidence du G20, accueillera en septembre 2013 un sommet des chefs d’Etat de l’organisation, afin d’identifier « des sources de croissance » face à la crise, ont indiqué lundi des responsables russes.

« Nous allons aussi bien sûr profiter de notre présidence pour atteindre nos objectifs nationaux à long terme et renforcer la position de la Russie en termes de gouvernance économique mondiale », a souligné le président Vladimir Poutine dans un communiqué publié sur le site officiel du G20. Le pays a succédé le 1er décembre au Mexique à la tête du club des 20 grandes puissances de la planète. Sa présidence aura pour point d’orgue un sommet de chefs d’Etat prévu les 5 et 6 septembre à Saint-Pétersbourg.

« Il est nécessaire, à notre avis, de concentrer notre attention sur les sources de croissance parce que nous voyons bien qu’actuellement le rythme de croissance de l’économie mondiale ralentit », a déclaré le ministre russe des Finances, Anton Silouanov lors d’une conférence de presse à Moscou. Il a expliqué que la Russie, en coopération avec les autres pays du G20, allait travailler à des propositions pour déterminer « où trouver » ces sources de croissance et « quelle régulation » devait les accompagner. Les membres de l’organisation feront également le point sur la situation des dettes publiques et les programmes mis en œuvre pour les réduire, a ajouté le ministre.

La Russie a fixé comme priorités pour sa présidence les questions des investissements, de la confiance dans les marchés financiers et de la régulation, a détaillé la représentante de la présidence russe pour le G20, Ksenia Ioudaeva. Samedi, le président russe Vladimir Poutine a jugé que « la principale tâche » de la Russie à la présidence du G20 serait de « stimuler la croissance économique et de créer des emplois », ce qui passe selon lui par ces trois priorités. Il a aussi indiqué que la Russie avait placé deux nouvelles questions à l’agenda du G20: « le financement des investissements comme base de croissance économique et de créations d’emplois » et « la modernisation des systèmes d’endettement public et de gestion de la dette souveraine ».

Runfola Gabriel, Ingénieur en environnement et horticulture

Source : Le Figaro


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :