Publié par : La société solidaire et durable-Club de pensée citoyen | février 10, 2013

De la vie sous l’Antarctique !


Chers lecteurs,

De la vie sous l'Antarctique ?Procédures de Stérilisation : préparation du conteneur de rayonnement ultraviolet. Chaque instrument qui est baissé dans le trou est assaini dans un laboratoire et emballé dans le plastique contenant la solution d’eau oxygénée, transféré ensuite au pont d’entraînement (de forage) et baissé par l’association (le bassin) de lune avant l’entrée dans les eaux sous-glaciaires.

En Antarctique, les chercheurs américains du projet Wissard viennent d’atteindre le lac sous-glaciaire Whillans, situé à 800 mètres sous la glace. Ils ont effectué les premiers prélèvements de sédiments jamais réalisés sous l’Antarctique.

Ce projet vise à étudier la stabilité de cette région ouest de l’Antarctique qui repose sur un vaste réseau de lacs communicants. L’eau de ces lacs se comporte comme un lubrifiant sous la masse glaciaire qui peut se déplacer par endroits de plus d’un kilomètre par an.

Mais en attendant de mieux comprendre la formation et la structure de l’Antarctique, les chercheurs ont déjà fait une découverte de taille. Les premiers échantillons remontés de ce lac contiennent en effet d’importantes traces d’ADN.

Or, compte tenu des précautions prises et notamment du système combinant l’eau chaude à un appareil de stérilisation émettant des UV, il est peu probable que cet ADN résulte d’une contamination apportée par les chercheurs. Si cette découverte est confirmée, ce serait la deuxième fois, après le lac Vida, que de la vie est découverte dans les eaux sous-glaciaires de l’Antarctique.

Reste à savoir de quelle forme de vie il s’agit. En novembre 2012, des chercheurs américains avaient déjà découvert une nouvelle famille de bactéries étonnante, vivant sans lumière ni oxygène sous la glace du lac Vida, à l’est du continent antarctique. Ces micro-organismes vivaient sans apport d’énergie externe, dans une eau dont le taux de salinité dépasse les 20 % et dont la température est de – 13°C ! (PNAS).

Vue d’ensemble
La vue aérienne du Lac Whillans, forage du site dans l’Antarctique ouest. L’eau chaude forant des installations, le dépôt et des laboratoires de chimie, des générateurs et des installations fondant la neige sont configurés comme un « H » au premier plan. Allant dans le sens des aiguilles d’une montre, des tentes de Four arctiques Jaunes sont à l’arrière, des lignes alors de cargaison et la cuisine complètent la boucle fermée de sécurité de camp principal. Le « SPOT2 » (le Pôle antarctique Traverse 2) le campement est dans le coin droit supérieur

Runfola Gabriel, Ingénieur en environnement et horticulture

Source : SOS-planete


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :