Publié par : La société solidaire et durable-Club de pensée citoyen | février 28, 2013

L’Ecosystème de la Maison Autonome de Patrick et Brigitte Baronnet, une maison écologique et démonstrative


Chers lecteurs,

C’est à un véritable ballet de complémentarité que sont convoqués les éléments de toute part pour subvenir durablement aux besoins de la famille Baronnet. Autant le feu du soleil et l’air du vent, que la terre, le bois et l’eau de la pluie entrent dans la danse.

La terre, l’humus, le bois-chauffage et construction, le jardin, le puits, la terre-matériau de construction (crue, adobe, pisé, terre-paille), la terre-jardin nourrie par le compost et toilette sèches (recyclage des déchets organiques alimentaires), la terre-phytoépuration (eaux grises)…

Commentaires de l’illustration :

- L’électricité provient pour 1 tiers du soleil (avec des panneaux solaires photovoltaïques), et pour les 2 tiers de l’éolien.

- Comme la quantité d’électricité produite est trop importante, le surplus est employé pour le chauffage de l’eau. Cela assure ainsi un quart de la production d’eau chaude.

- Pour le reste de l’eau chaude, une moitié vient des panneaux solaires thermiques, et un quart vient du chauffage au bois.

- L’eau sanitaire, en elle-même, provient-elle du réseau d’eau de ville ? Que non ! Elle provient pour 25% du puits au fond du jardin, et pour 75% de la récupération des eaux de pluie.

- Le chauffage de la maison est lui aussi assuré par un mix : un tiers de l’énergie est reçue de manière entièrement passive grâce à la serre qui capte les rayons du soleil et réchauffe l’air. Les 2 tiers restants proviennent de la combustion de bois dans le poêle et la cheminée.

- Quant à l’alimentation, la moitié est satisfaite par les légumes du jardin.

C’est ainsi que la maison autonome de Patrick et Brigitte Baronnet est en équilibre durable avec son biotope. Elle sert également de maison écologique en démonstration lors des écofestivals organisés sur place.

Voici le reportage ci-dessous :

Source : cet article a été publié dans la revue Passerelle Eco n°11, en introduction à l’article « fabrication d’un capteur solaire », qui part des capteurs solaires autoconstruits par Patrick Baronnet.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :