Publié par : La société solidaire et durable | mai 16, 2013

Ces substances que nous cache… la mousse à raser !


Chers lecteurs,

Ces substances que nous cache... la mousse à raser

Messieurs, pas de jaloux ! Il est vrai que dans la série des substances cachées des marques, lorsqu’on aborde les produits de cosmétiques, on s’adresse surtout à la gent féminine. Cette fois-ci, c’est autour d’un produit typiquement masculin : la mousse à raser. Enfin, ne vous réjouissez pas trop vite car vous risquez de ne pas bien apprécier ce que l’on peut trouver à l’intérieur d’une bombe de mousse à raser…

Dans bombe de mousse à raser, il y a bombe

mennenDes milliers de poils assaillent le visage des hommes chaque jour : leur peau est ainsi soumise aux joies quotidiennes du rasage, ses mousses, ses lames, ses coupures… Les soins dédiés au rasage, crèmes, mousses ou baumes après-rasage sont des éléments indispensables à leur trousse de toilette pour hydrater et protéger la peau. Mais tous les produits ne se valent pas, loin de là !

Que d’évolution en matière de produits de rasage : le coupe-choux a cédé sa place au rasoir jetable, le savon à barbe et son blaireau ont été remplacés par la bombe de mousse à raser. Ils deviennent de plus en plus techniques et offrent de plus en plus de confort.

Après la seconde guerre mondiale, le fameux couple savon/blaireau s’est vu évincé par la bombe, qui délivre une mousse onctueuse de manière instantanée. C’est à partir de ce moment là que les industriels ont continuellement cherché à améliorer le produit. Dans les années 1990, c’est l’avènement du gel de rasage.

Bombes de gel ou de mousse sous pression sont donc devenues courantes car très pratiques et agréables. La mousse qu’elles délivrent se trouve être superbement aérée grâce à la présence… de gaz butane et propane dans leur formule ! Les gaz servent à propulser la mousse hors de son flacon.

Les aérosols sont des produits inflammables. Ils ne doivent pas être exposés à la chaleur car le risque d’explosion existe. La présence de gaz rend le tri sélectif délicat : si les aérosols ne sont pas complètement vides, ils peuvent être dangereux à cause du gaz résiduel.

Source : Consoglobe

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :