Publié par : La société solidaire et durable | janvier 17, 2014

Visionnaire : Isaac Asimov, l’écrivain de science-fiction qui décrivait le monde de 2014 en 1964 !


Chers lecteurs,

Il y a exactement un demi-siècle, lors de l’Exposition universelle de 1964 à New York, Isaac Asimov a prédit le monde tel qu’il serait 50 ans plus tard. Ses prévisions ont été publiées dans le New York Times.

Boule de cristal

Isaac Asimoc a fait en 1964 des prédictions d'une rare précision concernant l'année 2014.

Isaac Asimoc a fait en 1964 des prédictions d’une rare précision concernant l’année 2014. Crédit capture écran YouTube

Il y a 50 ans, le 16 août 1964, la question suivante était posée à Isaac Asimov : « Comment imaginez-vous l’Exposition Universelle de 2014 % ». A cela l’écrivain, connu pour ses œuvres de science-fiction, répondit : « Je ne sais pas mais je peux essayer de le deviner ». Ainsi, dans un article au New York Times (disponible en français ici), il se laisse aller à quelques prédictions. Verdict : un demi-siècle après, Isaac Asimov n’est vraiment pas loin de la réalité. Un véritable visionnaire car force est de constater que bon nombre de ses hypothèses étaient prémonitoires… Retour sur quelques unes d’entre-elles.

1) « Les communications seront à la fois visuelles et auditives. Vous pourrez à la fois voir et entendre la personne à qui vous téléphonez. Les écrans serviront non seulement à communiquer, mais aussi à consulter des documents, lire des livres, regarder des photos ».

Force est de constater qu’Isaac Asimov ne s’est pas trompé à ce sujet. Tout d’abord sur les communications, le plus grand auteur de science-fiction de tous les temps est parfaitement en phase avec la réalité future. Entre Facetime et Skype, pour n’évoquer que ces deux logiciels, par ordinateur ou téléphone, les discussions instantanées entre deux personnes séparées d’un continent est désormais possible. De plus, les smartphones et les tablettes permettent de prendre et consulter des photos, des documents ou lire des livres numériques.

2) « Des repas entiers, semi-préparés, pourront être stockés au frigo et prêts à être consommés. Les équipements de cuisine pourront préparer des ‘repas automatiques’, chauffer l’eau et en faire du café ».

Encore une fois sur ce sujet, Asimov ne s’est pas trompé d’un iota. Les plats surgelés sont légions dans les supermarchés et les micro-ondes permettent de les réchauffer et de les déguster en quelques minutes. Ajouter à cela, l’existence des machines à café et de bouilloires, dont certaines pré-programmables, et les prévisions de l’écrivain sont plus que prémonitoires.

3) « En 2014 les robots ne seront ni courants ni très élaborés mais ils existeront (…). L’une des principales attractions du pavillon IBM à l’Exposition Universelle de 2014 pourrait être une femme de ménage robotique, gauche et grosse, bougeant lentement mais cependant capable de ramasser, ranger, nettoyer et manipuler divers appareils ».

Comment ne pas lier cette prédiction avec le récent rachat de Boston Dynamics par Google par exemple. Boston Dynamics est notamment connue pour avoir mis au point Big Dog, un robot quadrupède capable de porter une centaine de kilos de matériel et de se déplacer sur des terrains difficilement praticables pour les véhicules militaires traditionnels.

Ajouter à cela qu’il existe aussi des aspirateurs-robots (moins machiste que la « femme de ménage robotique » d’Isaac Asimov) et il apparaît clair, encore une fois, que cette prophétie s’est réalisée.

4) « En 2014, seules des sondes téléguidées se seront posées sur Mars, mais une expédition habitée sera en préparation et les prévisions élaboreront une maquette de colonie martienne »

Sur cette hypothèse, impossible de ne pas la lier avec la mission Curiosity de la Nasa. Il s’agit d’un rover déployé sur Mars depuis août 2012 via la mission Mars Science Laboratory. La première de ses grandes découvertes date du 9 décembre 2013 lorsque ce robot a découvert les preuves d’un ancien lac d’eau douce sur Mars. Quant à une colonisation de la planète rouge, le 10 décembre dernier une fondation privé a présenté à la presse les détails de son programme Mars One 2025 qui aurait déjà reçu 200 000 candidatures d’hommes prêts à tenter l’aventure. Le financement du projet est, lui, toujours en question.

5) « Quant à la télévision, des murs-écrans auront pris la place de l’équipement habituel, mais des cubes transparents feront leur apparition, dans lesquels la vision tri-dimensionnelle sera possible. En fait, lors des grandes expositions de 2014, on verra des spectacles de ballet en 3D. »

Rétroprojecteurs, télévision 3D ou connectée… les innovations dans ce secteur se multiplient et donnent raison à Isaac Asimov. Encore plus frappant quand on y pense, le 6 juin dernier, le ballet du Lac des Cygnes a été filmé et rediffusé en 3D au théâtre de Saint-Pétersbourg. Visionnaire.

Crédit photo REUTERS/Alexander Demianchuk

De plus, Isaac Asimov a prédit l’essor d’un panel de nouvelles technologiques avec plus ou moins de justesse : les diodes électroluminescentes, les panneaux solaires implantés « dans les zones désertiques », ou encore le fait que « la moitié de l’énergie électrique sera produite dans des centrales nucléaires et des centrales solaires seront construites sur les vastes déserts d’Arizona et du Kazakhstan ». Tout cela existe.

L’auteur de science-fiction émettait aussi l’hypothèse suivante : « Pour les voyages de courte distance, des trottoirs roulants feront leur apparition dans les sections du centre-ville ». Comment ne pas penser aux tapis roulants présents dans de nombreuses gares et autres aéroports.

Même dans des domaines autres que technologiques, Isaac Asimov avait vu juste. Ainsi, dans le New York Times il écrivait : « en 2014, il est fort probable que la population mondiale sera de 6,5 milliards d’habitants et les États-Unis compteront 350 millions habitants ». Des chiffres pas tellement éloignés de la réalité.

Toutefois, toutes les prédictions d’Isaac Asimov n’ont pas encore été réalisées. Par exemple, l’écrivain soumettait l’hypothèse d’une colonisation de la Lune (« vous serez en mesure de joindre quelqu’un sur la Lune », ou encore « quantités de conversations simultanées entre la Terre et la Lune pourront être facilement traitées par des faisceaux laser modulés, lesquels seront très faciles à manipuler dans l’espace »). Mais les exemples ci-dessus laissent pantois quant à la précision de ses prophéties.

Source : atlantico.fr


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :