Publié par : La société solidaire et durable | janvier 26, 2014

Une protéine anti-cancer identifiée par des chercheurs américains !


Chers lecteurs,

protéine anti-cancer

SANTÉ – La chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie permettent, dans le meilleur des cas, de se débarrasser d’une tumeur solide. En revanche, lorsqu’il commence à se propager dans le corps, un cancer atteint son stade le plus dangereux et limite les chances de guérison.

Des scientifiques de l’Université de Cornell, aux États-Unis, ont isolé des nanoparticules qui font office de patrouilleurs dans le sang, empêchant ainsi la migration des cellules cancéreuses. « Environ 90% des décès par cancer sont liés à des métastases », a déclaré le professeur Michael King, en charge de la recherche.

LIRE AUSSI : BLOG – Lutter contre un cancer à 23 ans, un nouveau regard sur la vie

Selon les résultats de l’expérience publiés dans une étude, ces particules sphériques se composent d’une protéine, baptisée TRAIL. Lorsque ces « billes » sont injectées dans le sang, elles se greffent aux globules blancs.

Des machines de guerre

« À ce stade, les globules blancs deviennent de véritables machines de guerre anti-cancer », commente le professeur King, « s’ils rencontrent une cellule cancéreuse sur leur chemin, celle-ci meurt dans les heures qui suivent ». En effet, TRAIL déclenche un processus d’apoptose – ou suicide cellulaire, amenant les cellules cancéreuses à s’auto-détruire.

« Le résultat est tout à fait remarquable, dans le sang humain comme dans celui des souris. Après deux heures de présence de la protéine dans les vaisseaux, les cellules tumorales ont été littéralement désintégrées ».

Un petit progrès

Pour Michael King, ces nanoparticules pourraient se révéler utiles avant une intervention chirurgicale ou une radiothérapie, afin de séparer les cellules tumorales de la tumeur principale.

Néanmoins, de nombreux tests devront encore être effectués avant de pouvoir commencer à l’expérimenter sur les humains. « Il y a encore beaucoup de travail à faire, et de nombreuses avancées seront encore nécessaires avant que les patients puissent en bénéficier »

Source : Le HuffPost


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :