Publié par : La société solidaire et durable | juillet 11, 2014

Végétal : Faliénor rachetée par le géant canadien Premier Tech !


Chers lecteurs,

Avec le rachat de l’entreprise saumuroise de terreaux, acté le 5 mars 2013, le leader canadien des biotechnologies Premier Tech s’implante sur le territoire de Végépolys et assoit son développement en Europe.
La société Faliénor, basée à Vivy, emploie 70 salariés en France et 30 en Côte d’Ivoire. Elle réalise un chiffre d’affairesde 21 millions d’euros.

Crédit photo : Ouest-France

L’entreprise Faliénor, basée à Vivy (Maine-et-Loire), vient d’être rachetée par le groupe canadien Premier Tech. Depuis 90 ans, ce groupe familial s’est développé dans trois domaines d’activités autour de la tourbe : les biotechnologies pour l’horticulture et l’agriculture, l’emballage et la manutention des matériaux, le traitement de l’eau. Une entreprise qui est devenue leader au Canada et occupe une très belle place en Amérique du Nord.

Avec la reprise de Faliénor, Premier Tech a pour projet de développer son activité biotechnologie en France et en Europe, à partir du site de production de Vivy.

L’histoire d’une réussite

Quand Jean-Benoît Portier rachète Faliénor, en 1997, ils ne sont qu’une quinzaine de salariés à Vivy et l’entreprise réalise 3 millions d’euros de chiffre d’affaires. La société est en difficulté. Mais cet ancien ingénieur en agronomie tropicale pour le groupe Roussel Uclaf et basé en Côte d’Ivoire durant 20 ans, va réussir le pari de lui offrir une belle croissance.

En une décennie, Faliénor va devenir un des acteurs principaux de la production de substrats de culture pour les horticulteurs, pépiniéristes et le grand public, avec notamment sa marque Terreaux de France.

Aujourd’hui, l’entreprise compte 70 salariés en France (50 à Vivy et 20 à Arandon dans l’Isère) ainsi que 30 en Côte d’Ivoire. Elle réalise un chiffre d’affaires de 21 millions d’euros par an.

Son sens naturel du collectif a amené le dirigeant saumurois à développer une politique originale de partenariats pour « remettre l’homme au coeur du système et le végétal au coeur du cadre de vie ». Jean-Benoît Portier est également administrateur et trésorier-adjoint de Végépolys. Très impliqué depuis son origine dans le pôle de compétitivité dédié au végétal, à vocation mondiale, il s’attache notamment à développer le réseau des adhérents et la coopération avec d’autres pôles.

« L’enjeu pour le futur, c’est l’innovation et la recherche »

Les entreprises du végétal se tournent de plus en plus vers les biotechnologies. Pour Jean-Benoît Portier, c’est un des enjeux de ce rapprochement : « Aujourd’hui, l’enjeu pour le futur de l’entreprise, c’est l’innovation et la recherche. Seuls, nous ne pouvions y arriver. C’est pourquoi une politique d’alliance avec un grand groupe était indispensable pour assurer l’avenir de Faliénor. »

Premier Tech est un des leaders mondiaux dans la recherche en biotechnologies. « Nous avions déjà des accords avec eux et travaillions nos formulations avec certaines de leurs innovations », confie Jean-Benoît Portier. En s’appuyant sur les équipes de Faliénor, au sein de Végépolys, le groupe Premier Tech espère ainsi se développer en France, en Europe et en Afrique.

Interview de Jean Bélanger, Président de Premier Tech

Et ici Interview de  Jean Benoit Portier, Président de Premier Tech Faliénor

Source : Ouest-France


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :