Publié par : La société solidaire et durable | août 31, 2014

L’union eurasienne de Poutine !


Chers lecteurs,

L'union eurasienne de Poutine

Le Premier ministre Vladimir Poutine a publié début octobre dans le quotidien Izvestia un article intitulé « Un nouveau projet d’intégration pour l’Eurasie ». L’article est consacré au projet d’Espace économique commun, voué à donner le jour à l’Union eurasienne, « maillon de la ­Grande Europe, unie par les valeurs de liberté, de démocratie et les lois du marché ». L’Union eurasienne est conçue par Poutine comme « une puissante union supranationale, capable de se muer en un des pôles du monde moderne et de jouer le rôle de connecteur efficace entre l’Europe et L’Asie  ».

Les tentatives précédentes, comme l’Union douanière ou l’Organisation du traité de sécurité collective (OTSC), ont été importantes mais présentaient peu de perspective de développement et un caractère fragmenté. Dans son article, Poutine a présenté clairement son dessein, élaboré sur une structure similaire à celle de l’UE. Si le projet réussit, Poutine pourra ajouter à sa liste d’honneurs un nouvel accomplissement qui aura un auditoire beaucoup plus large. Il deviendra non seulement un héros russe, mais eurasien. Qui plus est, Poutine est fait pour rassembler les morceaux éclatés de l’ancienne Union soviétique. Dans cette perspective, le changement de pouvoir qui devrait advenir en Russie en 2012 est cohérent. La succession politique au Kazakhstan ne devrait pas poser beaucoup de problèmes parce que les élites locales comprennent que l’existence d’une telle union garantit l’intégrité territoriale et la paix intérieure au pays. Le Belarus est plus imprévisible, mais néanmoins, la majorité des gens vont soutenir le projet et le pouvoir de Minsk, quel qu’il soit, sera forcé de suivre l’orientation géopolitique de la société.

Aussi brillant soit-il, ce projet devra faire face à un grand ­nombre d’obstacles, dont les dirigeants du Tadjikistan et du Kirghizstan, et plus encore de l’Ouzbékistan et du Turkménistan (qui n’ont même pas été mentionnés dans l’article). Les tensions entre les voisins d’Asie centrale sont un problème autrement plus grave que les questions de succession dans les pays ­membres de l’Union douanière.

Une situation similaire persiste aux frontières occidentales. Mais dans le même temps, l’Union eurasienne pourrait ouvrir la voie à une résolution du conflit autour du Nagorny Karabakh, tandis que la Moldavie pourrait régler ses problèmes avec la Transdniestrie. En attendant, tous ces conflits et tensions sont autant d’embûches pour le développement d’une communauté des nations dans l’ancien espace soviétique.

Les pays qui choisiront de ne pas participer au projet risquent de se retrouver marginalisés dans la mondialisation et perdants sur les avantages de l’intégration. Ce serait toutefois une mauvaise idée de forcer qui que ce soit à rejoindre l’Union. C’est une décision qui doit s’appuyer sur un référendum populaire et non sur un vote parlementaire ou un décret présidentiel. Il n’y a aucune urgence à étendre l’Union, qui doit se développer naturellement, et seuls les pays qui y sont prêts doivent être autorisés à y entrer. Le facteur chinois est essentiel également, car la Chine joue un rôle de plus en plus important en Asie centrale, tout en élaborant des projets de rapprochement avec le lointain Belarus. Néanmoins, j’espère que les dirigeants centrasiatiques comprennent bien que la Chine ne pourra jamais leur offrir les mêmes opportunités que la Russie. La Chine est une autre civilisation et une interaction profonde entre des peuples musulmans et les Chinois est peu probable. L’Union européenne, quant à elle, doit prendre acte des bénéfices d’une Union eurasienne, et accepter les limites à sa propre expansion. Il va de soi, par exemple, que l’Ukraine ne pourrait jamais faire partie de l’UE. Ce simple fait doit être accepté à Bruxelles et l’entretien de faux espoirs abandonné.

Source : http://fr.rbth.com


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :