Publié par : La société solidaire et durable-Club de pensée citoyen | octobre 20, 2014

Oasis : incarner un nouveau projet de société, à la ville comme à la campagne !


Chers lecteurs,

Entre les dérives des villes surpeuplées où évoluent misère, exclusion et violence, et des campagnes où évoluent abandon et friches, notre conviction est qu’un nouveau projet de société n’est possible, au nord comme au sud, que par la synthèse des valeurs et des acquis du monde rural et de la société urbaine ». Pierre Rabhi

Dans un contexte de crise systémique globale profonde : humaine, économique, écologique et politique, il paraît essentiel d’encourager la création de nouveaux espaces de vie capables de répondre aux besoins humains de nos sociétés contemporaines :

  • Besoins de subsistance et de sécurité : se nourrir, se loger, être en bonne santé ;
  • Besoins d’appartenance et de relations : respect de soi et de l’autre, coopération, autonomie, convivialité, bienveillance ;
  • Besoins d’accomplissement et de sens : apprendre, évoluer, créer, contribuer, donner.

Dans un système qui prive les communautés humaines du pouvoir de subvenir à leurs besoins par leurs propres moyens, des propositions sont à bâtir dans le sens d’une autonomie retrouvée. À la campagne comme en ville, des solutions existent et d’autres émergent qui sont autant de ressources et d’inspiration pour bâtir de nouvelles Oasis de vie où chacun pourra trouver la réponse à ses propres besoins et plus largement contribuer à répondre aux besoins de son territoire.

Oasis – un lieu de vie ouvert sur le monde

  • En milieu rural ou urbain : éco-habitat partagé, éco-hameau, éco-quartier, éco-village, commune engagée dans une transition ;
  • En lien direct ou indirect avec la terre nourricière : subvenir autant que possible aux besoins des habitants et plus largement à ceux du territoire dans le respect du vivant (espace de maraichage sur le territoire, potagers partagés au cœur du quartier, s’associer à un fermier lorsque la production alimentaire possible n’est pas suffisante) ;
  • Qui réunit des personnes partageant les mêmes aspirations et la volonté de s’engager ensemble autour d’un projet de société qui reconnaît le changement humain comme fondement du changement sociétal ;
  • Où chaque habitant assume ses besoins et s’engage à mutualiser énergies, moyens, compétences, créativité au sein de son Oasis dans une perspective d’échanges équitables et solidaires ;
  • Relié à d’autres Oasis, pour mutualiser, échanger les bonnes idées, les apprentissages et les pratiques.

Dans sa forme idéale et pour répondre de manière globale à l’ensemble des besoins, une Oasis se déploierait suivant 5 axes majeurs avec le changement humain au centre :

  • gouvernance partagée,
  • agroécologie,
  • éducation/transmission,
  • eco-construction,
  • économie locale et solidaire.

>>> Découvrez le Manifeste des Oasis en Tous Lieux, de Pierre Rabhi

« Incarner l’utopie, c’est avant tout témoigner qu’un être différent est à construire. Un être de conscience et de compassion, un être qui, avec son intelligence, son imagination et ses mains rende hommage à la vie dont il est l’expression la plus élaborée, la plus subtile et la plus responsable ». Pierre Rabhi – préambule du Manifeste pour des Oasis en tous lieux.

Source : http://www.colibris-lemouvement.org


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :