Publié par : La société solidaire et durable | novembre 6, 2014

Les hivers froids causés par le réchauffement climatique ?


Chers lecteurs,

Les climato-sceptiques avancent souvent que les hivers froids sont la preuve que le réchauffement climatique n’existe pas. Sauf qu’une nouvelle étude vient à nouveau contredire ce point de vue. Oui, les hivers particulièrement froids sont bien liés au réchauffement.

© afp.

Si l’hiver dernier n’a pas été froid en Belgique (il a au contraire été particulièrement clément), il n’empêche que celui de l’année précédente avait été plus que rigoureux, avec de la neige d’octobre à fin avril. Pour les scientifiques, ces hivers froids ne viennent en aucun cas contredire le fait que la planète se réchauffe, au contraire! Une dernière étude souligne que les températures glaciales sont une preuve évidente du réchauffement climatique.

Cette étude menée par l’Université de Tokyo et l’Institut national de recherche polaire du Japon – dont les résultats ont été publiés dans la revue Nature Geoscience – fait un lien direct entre les hivers froids et « le déclin rapide de la banquise arctique » causé par le réchauffement au cours de la dernière décennie.

A l’aide de la modélisation informatique, ils sont arrivés à la conclusion que le risque d’hivers rigoureux en Europe et en Asie du Nord a doublé en conséquence au changement de climat. Comment l’expliquent-ils? Lorsque la glace fond, elle libère de l’eau qui, étant très sombre, absorbe plus de chaleur. Cette eau plus chaude réchauffe ensuite l’air qui, à son tour, affaiblit le courant-jet (des vents puissants permanents situés au niveau de la troposphère).

Quand le courant-jet ralentit, il serpente plus, provoquant des blocages des systèmes météorologiques qui attirent l’air froid de l’Arctique vers le bas, donc vers l’Europe, l’Amérique du Nord et l’Asie du Nord. Les derniers hivers inhabituellement froids ont d’ailleurs justement eu lieu durant les années où la quantité de banquise en Arctique était particulièrement faible.

« L’origine de ces hivers rigoureux est le réchauffement climatique », explique l’auteur principal de l’étude, le professeur Masato Mori.

Un point de vue également soutenu par Colin Summerhayes du Scott Polar Research Institute à Cambridge, qui ajoute que « l’apparition de ces hivers froids font que certaines personnes pensent que le réchauffement climatique s’est arrêté. Or, c’est bien le contraire. Bien que le réchauffement est plus lent depuis 2000, la glace en Arctique n’a cessé de disparaître à une vitesse folle ».

Source : http://www.7sur7.be


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :