Publié par : La société solidaire et durable | janvier 15, 2015

L’amour inconditionnel selon AMMA…


Chers lecteurs,

LA VOIE DE L’AMOUR

 «Dans le monde d’aujourd’hui, il existe deux sortes de pauvreté : la pauvreté engendrée par le manque de nourriture, de vêtements et d’abri, et la pauvreté engendrée par le manque d’amour et de compassion. Des deux, c’est de la seconde qu’il faut se préoccuper en premier, parce que si notre cœur est plein d’amour et de compassion, nous pourrons servir pleinement ceux qui souffrent par manque de nourriture, de vetements et d’abri. »

« Amma ne dit pas que vous devez croire en elle ou en un Dieu trônant dans les cieux. Il suffit que vous ayez foi en vous-même. Tout est en vous. »

Amma ne se réclame d’aucune religion et les considère avec un égal respect. La voie qu’elle prêche est «la voie de l’Amour», dit-elle. Son enseignement est destiné à permettre de mener une vie heureuse.

LA COMPASSION EN ACTION

DARSHAN

 Amma ne se contente pas de discours, il est saisissant de voir à quel point elle met ses paroles en pratique. Cette cohérence est sans doute un facteur essentiel qui explique les impressionnantes foules qu’elle attire partout dans le monde. Amma montre l’exemple, est un modèle et une source d’inspiration. Sa vie même est son enseignement.

La fille de Martin Luther King, Yolanda King, dit à propos d’Amma: «Elle exprime l’amour en action. Elle met en application ce qu’elle enseigne. Le Mahatma Gandhi nous pressait d’être le changement que nous désirons voir dans le monde. Amma est le changement qu’elle veut voir dans notre monde. Elle est un exemple vivant et profond pour nous tous.» Amma pointe ainsi le fait qu’il est important que les pratiquants de chaque religion s’attachent à l’essence de leur voie – amour, tolérance, simplicité – et surtout mettent ces valeurs en pratique. Les conflits soi disant religieux sont en fait issus de l’ego limité et aveugle des êtres humains et n’ont rien à voir avec le message essentiel de chaque religion, qui est le même.

Quel que soit le chemin, Amma recommande d’accorder une attention particulière au comportement individuel et aux éléments qui ont sur celui-ci une influence décisive. Elle insiste sur le fait de connaître et de suivre son «dharma», notre rôle juste dans la société, ce qui implique pour chacun de remplir avec discernement et diligence ses responsabilités personnelles et sociales.

Il s’agit également de développer des qualités telles que le détachement, le bon sens, le contentement, la patience, l’innocence, la compassion, la vigilance et la faculté de s’en remettre à Dieu. «Amma peut dire, d’après sa propre expérience, que si vous vous en remettez totalement à Dieu, Il s’assurera que vous ne manquez de rien.»

“Notre recherche spirituelle devrait commencer par le service désintéressé pour Dieu.

Les gens seront déçus s’ils se mettent à méditer en pensant que leur troisième oeil va se développer une fois qu’ils auront fermé les deux autres. Cela ne se passera pas ainsi. Nous ne pouvons pas fermer nos yeux sur le monde au nom de la spiritualité et espérer évoluer. La véritable réalisation spirituelle, c’est de contempler l’unité tout en regardant le monde.” Pour ceux qui le lui demandent, Amma les guide sur le chemin qui mène de l’égoïsme à la générosité et au don, de l’étroitesse à l’ouverture, de la frustration à la plénitude. Amma a initié aussi bien des hommes que des femmes dans le “sannyas” (la vie monastique), qu’elle définit comme une vie au service des autres.

En cela, Amma ressuscite les idéaux de la tradition védique ancienne.

«Nous ne pourrons jouer un rôle réellement constructif dans l’établissement de la paix qu’après avoir éliminé les conflits et les tendances négatives que nous portons en nous. C’est à l’intérieur de nous que la véritable transformation doit se produire. Le seul fait de mettre les armes nucléaires au musée ne suffira pas a établir la paix dans le monde. Ce sont les armes du mental qu’il faut d’abord éliminer. »

MESSAGE D’AMMA POUR LE NOUVEL AN 2015: COMMENT PUIS-JE EN FINIR AVEC LA SOUFFRANCE ?

crowdstad

Extrait du message d’Amma prononcé à l’ashram d’Amritapuri au petit matin du 1er janvier 2015.

‘L’avènement d’une nouvelle année est toujours un moment de joie qui éveille l’espoir, l’enthousiasme, l’optimisme dans tous les cœurs. Amma prie le Paramatman pour que le monde et tous les individus qui l’habitent soient remplis de paix, d’harmonie et de prospérité pour l’année à venir.

L’année passée a été témoin de beaucoup de peines et de souffrances. Des milliers de personnes ont péri sous les balles des terroristes. Le nombre de victimes du virus Ebola a été choquant, de même que celui causé par les tirs dans la foule au Pakistan et en Assam. Il n’est pas facile de se remettre de telles tragédies.

On peut se demander : « Comment continuer à sourire devant tant de souffrance ? » C’est vrai, ce n’est guère facile de rester joyeux dans des circonstances aussi dures. Mais plonger dans la dépression n’est pas une solution. Si nous nous blessons à la main et que nous nous contentons de pleurer, la blessure ne guérira jamais et ne fera que s’infecter. Il faut la traiter et appliquer de la pommade. Ne perdons pas espoir et optimisme face à l’avenir. Perdre l’espoir et l’optimisme, ce serait être comme un oiseau qui aurait perdu ses ailes. De même qu’un oiseau sans ailes ne peut plus voler, nous devenons incapables de nous élever dans le ciel de la vie. Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre notre force intérieure. En réalité, comme toute autre décision, le bonheur est aussi une décision. Ce doit être une ferme décision : « Quoiqu’il arrive, je serai heureux, je serai courageux. »

L’amour du but va nous donner l’inspiration pour poursuivre nos efforts en vue de l’atteindre, et si nous expérimentons de la souffrance, celle-ci ne nous paralysera pas. Même la souffrance sera empreinte de douceur. Une mère est prête à supporter le poids de son enfant et la douleur de l’accouchement par amour et désir de s’unir à lui.

C’est notre amour du but qui nous donne la force d’affronter tous les obstacles.

slideshow-Amma-06

 Quand arrive la nouvelle année, on entend très souvent dire : « L’année qui vient de s’écouler est passée si vite qu’elle s’est achevée sans que je m’en aperçoive. » En fait, le temps ne s’écoule ni vite ni lentement. Ce qui donne l’impression qu’il passe vite ou lentement, ce sont les situations auxquelles nous sommes confrontés et notre attitude à leur égard. Même si nous avons eu beaucoup à faire, demandons nous : « Pourquoi ai-je eu tant à faire ? Est-ce que je me suis consacré à atteindre l’éphémère ou l’éternel ? » A l’aube de la nouvelle année, c’est le moment de pratiquer l’introspection et d’évaluer nos progrès spirituels. Si nous sentons que nous avons régressé, prenons la résolution de ne pas nous laisser aller à reculer encore d’avantage. Veillons à nous remettre à aller de l’avant.

Subtilement, le nouvel an nous rappelle aussi qu’une nouvelle année de notre temps sur terre s’est écoulée et que le moment de notre rencontre avec la mort s’est rapproché d’une année de plus. Personne ne peut échapper à la mort. Elle peut survenir n’importe quand. Demandons nous : « Si la mort devait arriver maintenant, est-ce que je serais capable de l’accueillir avec le sourire ? Ou bien est-ce que je tremblerais de peur et d’insécurité ? » En ayant une réelle compréhension de la spiritualité, nous n’aurons aucune peur. Nous verrons que les choses sont toutes à leur place et nous ne nous attacherons pas bêtement.

Vivre, c’est comme habiter en location. Cela ne peut pas continuer indéfiniment. Un jour ou l’autre, on nous demandera de quitter les lieux. Tant que les gens sont locataires, s’ils en profitent par ailleurs pour construire une maison à eux encore plus grande et belle, ils n’auront aucun regret en quittant la maison qu’ils louaient. Au contraire, ils seront bien contents. Mais s’ils n’ont pas réussi à trouver un lieu de vie permanent, ils se feront toujours du souci : « Où aller quand on me demandera de partir ? » De la même manière, soyons prêts à quitter cette maison en location – notre corps – pour le royaume du Soi, qui est notre véritable demeure.

A chaque fois que nous créons un nouvel attachement au monde, notre force intérieure s’affaiblit. Au début, nous pensons peut-être que c’est juste un petit attachement et qu’il n’y a rien à craindre. Mais en grandissant, l’attachement nous rend esclaves. Il ne tarde pas à faire de nous des mendiants. Et puis, il nous gouverne. Il en va tout autrement de l’attachement à Dieu. La foi en Dieu nous aide à cultiver des valeurs d’amour ainsi que de compassion, et nous aide à parler avec bonté et à faire de bonnes actions. L’attachement à Dieu ou au gourou nous aide à nous arracher à notre dépendance aux choses du monde et à compter sur le Soi.

Autrefois, on considérait le nouvel an comme un jour sacré. Les gens se rendaient dans des lieux de culte, se réunissaient pour prier pour leur prospérité et pour avoir la force de faire de bonnes actions. Ce jour là, on donnait également à manger aux pauvres et on faisait la charité de différentes manières. Aujourd’hui, le nouvel an a perdu son caractère sacré. Ce n’est plus qu’une occasion boire, danser et faire la fête. Quand les gens oublient la véritable signification d’une fête, au profit d’amusements vains, c’est comme s’ils jetaient les fruits et n’en mangeaient que la pelure. Nous ne pouvons pas perdre les valeurs qui font de nous des êtres humains.

Inutile de se demander « Est-ce que Dieu existe ou pas ? » Demandez-vous : « Est-ce le monde souffre ou pas ? » et « Comment faire pour remédier à cette souffrance – aussi bien la mienne que celle des autres ? Que puis-je faire pour y mettre un terme ? » Voici les questions que nous devrions nous poser surtout le premier de l’An.

Pourquoi une nouvelle année nous donne t-elle un sentiment de nouveauté ? Le 31 décembre est-il vraiment différent du 1er janvier ? C’est notre mental qui crée ce sentiment de nouveauté et d’espoir. Agissons constamment pour notre bien et celui du monde, et chaque moment sera pour nous source de nouveauté, de vitalité et d’enthousiasme. Nous n’avons qu’à mettre ainsi à profit le moment présent. Ne remettons pas à plus tard ce qu’il faut faire aujourd’hui. Consacrons nous totalement à la réalisation de bonnes actions. Chaque jour sans exception, efforçons nous de porter sur le monde avec un regard joyeux et plein d’amour.

slideshow-Amma-03

Si nous souhaitons vivre des vies pleine de sens, nous devons garder cinq points à l’esprit :

1) Ne manquons jamais une occasion d’aider les autres.
L’aide que nous apportons aux autres éveillera la joie dans leurs cœurs, mais aussi dans le notre. Par exemple, si nous donnons à manger à un orphelin, l’enfant cessera d’avoir faim et nous pourrons lire la joie sur son visage. Quelle satisfaction pour nous de voir le bonheur de l’enfant ! Ce sera le fruit visible de cette action. Mais il y aura aussi un résultat invisible : le punyam (mérite) créé par l’action. Ne manquez donc jamais une occasion d’aider ou de servir les autres.

2) Tout au long de la nouvelle année, évitons de prononcer des paroles blessantes. Ne disons jamais du mal des autres.
Les paroles blessantes ne servent qu’à perturber notre propre mental et celui des autres. N’oubliez jamais que le bien et le mal viennent des mots.

3) Veillons à faire nos pratiques spirituelles, comme la répétition du mantra et la méditation, chaque jour sans faute.
Ces pratiques quotidiennes nettoient les impuretés accumulées chaque jour par le mental. Elles procurent enthousiasme et paix. Par exemple, imaginez que nous devions arriver au bureau à 10h00 du matin. Le soir, avant de nous endormir, nous veillons à ce que tout soit prêt, pour que rien ne nous retarde le lendemain matin ! Quand nous avons un but en tête, nous faisons absolument tout notre possible avec tout l’enthousiasme dont nous sommes capables et nous ne laissons rien nous distraire.

4) Efforçons nous de passer au moins un peu de temps en satsang
Étudier les Écritures et passer du temps auprès de mahatmas, sont d’excellentes formes de satsang. Que de temps perdu en bavardages inutiles et en ragots ! Nous pouvons en tirer meilleur profit en lisant des livres inspirants.

5) Chaque jour, de tout cœur, prions le gourou ou Dieu pour la pureté mentale et la force d’accomplir de bonnes actions.
Si on veut faire des progrès spirituels, il faut absolument avoir cette humilité et cette dévotion. Faisons vœu d’humilité. Notre humilité nous rendra réceptifs à la grâce.

AMMA PARIS

Chacun de nous veut que le monde soit meilleur et plus beau qu’aujourd’hui. Faisons notre part pour créer ce monde :
Une nouvelle année sans guerre ni terrorisme…

Une nouvelle année sans faim ni pauvreté…
Une nouvelle année où tout le monde a la même chance de grandir et de s’épanouir…
Une nouvelle année de respect mutuel, sans condition de sexe, de religion ni de couleur de peau…
Une nouvelle année où les cœurs des hommes s’unissent dans l’amour…

Nous pouvons rêver. Pour réaliser ce rêve, acceptons de pratiquer le sacrifice de soi.

Ce sont la germination, la floraison et la fructification qui donnent un sens à la vie des plantes. Ce faisant, les plantes rendent le monde meilleur et plus beau. En vérité, même quand elles se flétrissent, les plantes nourrissent la terre et les générations futures. Prions pour que nos vies soient aussi fructueuses.

Dieu a donné un visage à chacun d’entre nous. Il ne tient qu’à nous qu’il exprime l’amour ou la colère. Si nous sourions tout le temps, cela donnera le sourire aux autres aussi. Si nous sommes intérieurement remplis d’amour et de paix, ces sentiments gagneront les autres aussi. Et puis c’est tout notre environnement qui se remplira de bonheur. Puissions nous ainsi permettre à nos familles, à nos pays et au monde de s’épanouir plus complètement dans l’amour. Entrons dans la nouvelle année avec cette prière. Amma souhaite une bonne année 2015 à tous ses enfants.

DARSHAN “L’ÉTREINTE”

Le film-documentaire sur AMMA tourné par Jan KOUNEN sorti en 2003. Ce film a l’immense mérite d’ouvrir nos yeux et nos coeurs en attisant notre curiosité sur une héroïne de chair et de sang qui offre une autre vision du monde, afin de nous entraîner dans un voyage à la rencontre d’une autre dimension de l’existence. Une magnifique rencontre humaine et spirituelle.

Source : youtube

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :