Publié par : La société solidaire et durable | mars 3, 2015

Attention, boire du lait n’est pas une bonne idée pour les adultes !


Chers lecteurs,

Attention, boire du lait n’est pas une bonne idée pour les adultes !

Après le professeur Michaelsson, c’est au tour de plusieurs nutritionnistes américains de tirer la sonnette d’alarme sur le lait: à trop en consommer, il serait dangereux pour notre santé. Alors qu’il est difficile d’imaginer un meilleur petit-déjeuner pour ses enfants qu’un bol de céréales plongées dans du lait, et que le café latte est devenu presqu’aussi courant que l’espresso, faut il prendre au sérieux ces études qui mettent le lait au ban de l’alimentation ?

Les campagnes publicitaires ne manquent pas de nous rappeler qu’il faut boire du lait, mais de plus en plus de voix soulignent que le lait n’est pas bon pour les adultes. Pour quelles raisons les adultes devraient éviter de boire du lait ?

Raphaël Perez : Dès l’âge de 6-7 ans, l’enzyme qui permet de digérer le lait disparaît de notre organisme, et à l’âge adulte une très grande majorité de la population ne supporte plus le lait. Dès lors, la consommation de lait devient problématique, et il faut l’éviter autant que possible. Des effets de ballonnement se font ressentir, et peuvent aller jusqu’aux diarrhées, et les impacts inhérents aux aliments mal digérés apparaissent également: problèmes ORL, cutanés.  Le lait en provenance d’élevages industriels est particulièrement mauvais pour la santé, du fait de la mauvaise alimentation des animaux.

Bien que le lait de vache soit le plus dur à digérer, une consommation excessive de lait de brebis ou de chèvre provoque également des effets négatifs.

Un des arguments évoqués pour limiter la consommation de lait chez l’adulte réside dans le fait qu’il est riche en calories et graisses saturées. Dans quelle mesure cela est-il vrai ?

Raphaël Perez : C’est tout à fait vrai. Le lait entier surtout, et le lait demi-écrèmé dans une moindre mesure, sont riches en graisses saturées car contiennent en majorité des acides gras saturés d’origine animale. Le lait d’origine industriel contient des taux particulièrement élevés et il faut donc, si vous consommez du lait, réellement privilégier le lait biologique ou d’élevages traditionnels. Le lait consommé quotidiennement est excessif, et à raison de deux à trois fois par jour, il est vraiment considéré comme problématique. Si le lait est consommé systématiquement, il faut alors diminuer la consommation de viande et de céréales pour éviter les effets cumulatifs.

Une étude suédoise a souligné que les femmes consommant plus de trois verres de lait par jour sont plus susceptibles d’être victimes de fractures. Dans quelle mesure le lien entre consommation de lait et fractures existe-t-il ?

Raphaël Perez : Avec l’augmentation de la prise de lait, et donc du processus de digestion, on remarque une déminéralisation de l’organisme. Cela est du à la présence en quantité importante de phosphore. De plus, dès lors que la consommation de lait, mais aussi de céréales ou de viande rouge, devient excessive, la structure osseuse devient plus friable et donc plus sujette aux fractures. A partir de 50-60 ans, le cas de fractures issues d’une consommation excessive de lait se multiplient. On considère comme excessive une consommation de plus de trois produits laitiers par jour, ou encore une prise de viande rouge deux fois par jour.Est-il judicieux d’arrêter totalement de boire du lait ? Pour les consommateurs, un arrêt total peut-il entraîner une carence et des problèmes de santé ?

Raphaël Perez : Rien n’indique l’apparition de carences après l’arrêt du lait chez les adultes. Mais bien sûr, il y a des nutriments que l’on trouve dans le lait qui sont essentiels : le calcium bien sûr, mais aussi le phosphore (lorsqu’il n’est pas pris en excès) ou encore des protéines de bonne qualité. Or, on retrouve tous ces nutriments dans d’autres produits, notamment les produits laitiers, débarassés des effets néfastes du lait. On voit de plus en plus apparaître dans la carte des cafés l’apparition de café au lait ou de thé au lait : en plus d’apporter les inconvénients, le thé et le café ont la particularité de neutraliser le calcium, de le piéger et donc ils n’apportent rien de positif à l’alimentation.

Le lait est, dit-on, riche en calcium, et c’est la principale raison utilisée pour inciter le public à boire du lait. Quels types d’aliments riches en calcium peuvent remplacer, ou diminuer pour ceux qui ne peuvent s’en passer, la consommation de lait chez un adulte ? (amandes, orange, haricots, etc.)

Raphaël Perez : Les nutriments essentiels au lait sont les protéines d’une part, que l’on trouve dans les oeufs, la viande, le poisson, les amandes, et d’autre part le calcium que l’on trouve aussi dans les amandes et certains légumes.

Il est donc tout à fait possible de remplacer son petit-déjeuner de céréales au lait par un sandwich au jambon avec un oeuf, qui sera très complet et qui a l’avantage de ne pas provoquer de problèmes intestinaux !

Source : http://www.atlantico.fr/


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :