Publié par : La société solidaire et durable | août 3, 2015

15 légumes insolites dont vous n’avez jamais entendu parler !


Chers lecteurs,

Marre des produits standardisés ? Découvrez 15 légumes insolites et méconnus qui mettrons de la couleur à votre table.

Le système agricole a standardisé les cultures à outrance. Résultat : seule nous est proposée une gamme limitée de végétaux normalisés. Faute de choix ou par manque de curiosité, l’alimentation est parfois monotone.

Et si des produits hauts en couleur venaient perturber tout cela ? Plus encore que de diversifier vos menus tout en mangeant sain, Bio à la Une vous propose de mitonner original. Pour cela, découvrez 15 légumes insolites et méconnus qui de manqueront pas de surprendre vos convives.

1 Le chou cavalier

Le chou cavalier, ou chou collard, est un membre mal-aimé de la famille des légumes crucifères. Très populaire en Espagne ou au Portugal, le chou cavalier regorge de bienfaits. Son fort pouvoir antioxydant en fait un aliment de choix pour prévenir les cancers. C’est également une source précieuse de bétacarotène qui prémunit du déclin cognitif et de calcium bon pour les os. En cuisine, il se cuit à l’eau ou à la vapeur, un peu comme des épinards.

2 Le daïkon ou radis japonais

Ce légume racine d’origine asiatique est très populaire au Japon. Très peu calorique, le daïkon est une importante source de fibre et facilite la digestion. Il est également riche en vitamine C et antioxydants. On le consomme cru, en salade, mais également cuit, en wok par exemple ou en saumure (lacto-fermenté).

3 Le gombo (photo de l’article)

Incontournable de la cuisine créole et africaine, le gombo, ou okra, est une source importante de manganèse et de vitamine K. Particulièrement riche en fibres alimentaires, ce légume améliorer le processus digestif et préviens du mauvais cholestérol. Le gombo se prépare cuit, revenu ou mijoté dans un mélange de légumes ou en ragoût.

4 L’oignon rocambole

Plus décoratif et plus original que son homologue classique, l’oignon rocambole a les mêmes vertus : il a une action protectrice notamment contre certains cancers du système digestif. Sa consommation prévient également les troubles cardiovasculaires. La plante présente l’avantage de se consommer entièrement : la longue tige s’utilise en lieu et place de la ciboulette et les bulbes se consomment comme des échalotes.

5 La mashua ou capucine tubéreuse

Originaire d’Amérique du Sud, la mashua est un petit tubercule de couleur blanche. Sa saveur est un peu plus corsée que celle de la pomme de terre. Comme elle, la mashua se cuisine bouille, sautée ou en gratin. Certains la consomment même crue et apprécient son piquant.

6 Les têtes de violon

Les crosses de fougère doivent leur appellation “têtes-de-violon” à leur forme particulière qui rappelle immanquablement la crosse de l’instrument à corde. Ce légume sauvage est particulièrement riche en protéines, en cuivre et présente d’importantes vertus antioxydantes. De fait, on lui prête une action préventive contre les maladies cardiovasculaires et les cancers. Elles se consomment cuites, bouillies ou à la vapeur.

7 Le haricot sabre

L’immense cosse de cette légumineuse peut mesurer jusqu’à 40 cm. Cultivée dans les régions tropicales et subtropicales, elle fournit d’imposantes gousses vertes qui renferment généralement une quinzaine de graines chacune. En cuisine, on utilise la gousse et les graines récoltées avant maturité que l’on fait cuire.

8 La chayotte

La chayotte, que l’on nomme également christophine, chouchou, choko ou encore coloquinte selon les régions, est une plante de la famille des cucurbitacées. Principalement cultivées dans les régions chaudes, cette grosse poire verte a un goût subtil qui se cuisine comme la courgette. Astringente et énergétique, la chayotte prodigue tous ces bienfaits cuite à la vapeur ou en gratin.

9 Le yacon

Aussi appelé poire de terre, le yacon est un tubercule comestible originaire du Pérou. Les amérindiens s’en servaient notamment en médecine traditionnelle sous forme de sirop. Son goût sucré dissimule d’incroyables bienfaits pour le rééquilibrage de la flore intestinale et du système immunitaire. En Europe, on le trouve généralement sous forme de poudre ou de sirop que l’on prépare en pâtisseries ou que l’on ajoute à des jus de fruits frais pour remplacer le sucre.

10 La salicorne

La salicorne est une plante qui pousse en bord de mer et bénéficie des vertus santé des algues alimentaires : elle est particulièrement riche en vitamines (notamment la vitamine C) et sels minéraux. Crue ou cuite, on l’utilise généralement en condiment ou pour relever le goût d’un plat ou d’une salade.

11 L’hélianthi

L’hélianthi est un légume-racine tombé en désuétude. Ce salsifis d’Amérique se consomme de la même manière que le topinambour ou les salsifis : cuit, sauté, ou cuisiné en gratin. Certains le consomment également cru à la manière d’un radis. Peu calorique et riche en fibre, l’hélianthi est une source importante de fer et de potassium.

12 L’oeil de perdrix

Reconnaissable à sa robe blanche teintée de rose, la King Edward ou Oeil de perdrix est une variété de pomme de terre ancienne d’origine britannique. Cette variété de pomme de terre est très riche en amidon, ce qui la rend un peu farineuse et peu adaptée à la cuisson à l’eau. Tendre et moelleuse, elle se prête en revanche parfaitement à la préparation de gnocchis ou à la cuisson au four.

13 La scorsonère

Encore un légume oublié qui ne manque pas de bienfaits ! Cette plante offre de longues racines cylindriques noires à chair blanche particulièrement savoureuses. La scorsonère présente également de grandes qualités nutritionnelles et est riche en allantoïne et vitamines E, B et C mais surtout en fibres alimentaires. Rôtie ou sauté, elle accompagne parfaitement les viandes.

14 Le cardon

Ce légume d’hiver, cousin de l’artichaut est tombé dans l’oubli, et c’est bien dommage. Calcium, fer, magnésium, potassium, vitamines B et C… le cardon regorge de vitamines et minéraux et est très riche en fibre. Pépite nutritionnelle, il favorise le processus digestif, présente d’importantes vertus antioxydantes et régule la tension artérielle.

15 L’aubergine thaï 

Noir, violet, rouge, blanc ou vert. L’aubergine nous en fait voir de toutes les couleurs ! Aliment populaire de la cuisine asiatique, l’aubergine thaï affiche une robe vert pale zébrée qui lui donne des airs de légume pas mûr. Comme peinte à la main et toute en rondeur, l’aubergine thaï a une chair blanche très appréciée pour sa tendreté.

Source : http://www.bioalaune.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :