Publié par : La société solidaire et durable | novembre 1, 2015

Le Livre noir de la psychanalyse !


Chers lecteurs,

I-Grande-8085-le-livre-noir-de-la-psychanalyse-vivre-penser-et-aller-mieux-sans-freud.net_1

Le livre critique la psychanalyse freudienne comme théorie (métapsychologie) et comme pratique selon plusieurs axes, dont on peut dégager l’essentiel, à partir des cinq parties qu’il contient :

  1. La face cachée de l’histoire freudienne
  2. Pourquoi la psychanalyse a-t-elle eu un tel succès ?
  3. La psychanalyse et ses impasses
  4. Les victimes de la psychanalyse
  5. Il y a une vie après Freud

Les mensonges (La face cachée de l’histoire freudienne)

Dans cette partie sont présentés des travaux d’historiens et critiques du freudisme et de la psychanalyse. Cette présentation s’articule autour des sections suivantes :

  1. Mythes et légendes de la psychanalyse,
  2. Les fausses guérisons,
  3. La fabrication des données psychanalytiques,
  4. L’éthique de la psychanalyse ?

Le principal objectif de recherche est de démontrer le décalage important entre ce qu’ils nomment l’histoire réelle de la psychanalyse et celle concernant le personnage de Freud par rapport à ce qui est nommé l’histoire officielle3. Ces historiens, pour la plupart anglo-saxons, et se nommant, entre eux, les Freud Scholars (« érudits de Freud »), avancent que la psychanalyse est construite autour de « légendes ». Selon Mikkel Borch-Jacobsen4, la psychanalyse ne résiste pas à « la police du passé ».

D’après ces historiens, Freud (et certains de ses hagiographes) a produit des mensonges au sujet de :

  • 1. ses études cliniques,
  • 2. son matériel clinique,
  • 3. ses résultats thérapeutiques,
  • 4. de la portée et de l’innovation de ses résultats théoriques et pratiques,
  • 5. sur ses méthodes de travail.

Ils rapportent, par ailleurs, l’édification progressive de légendes autour de sa personne, critiquent ce qui est postulé comme son génie scientifique, et remettent en cause l’efficacité de la thérapie psychanalytique.

Le travail d’historiens comme Frank Sulloway5, celui de Mikkel Borch-Jacobsen et Sonu Shamdasani (psychologue jungien)6, ainsi que les travaux de Frederick Crews, Frank Cioffi, Han Israëls, Jacques Van Rillaer, Robert Wilcocks, Allen Esterson, Richard Webster, Richard Pollak, Patrick Mahony (psychanalyste), etc., tendent tous vers la dénonciation de ce qui est perçu par les auteurs de ce livre, comme une mystification qui tient selon eux à diverses légendes mensongères et désinformatrices construites et entretenues autour de Freud et de la psychanalyse.

La publication des lettres de Freud à Fliess va également dans le sens de ce travail, même si beaucoup d’archives entreposées à la bibliothèque du Congrès à Washington sont selon eux inaccessibles aux historiens9. Le psychologue Ernst Falzeder rappelle que les oeuvres de Freud sont dans le domaine public en 2009 et qu’en ce qui concerne « une quantité de matériaux d’archives non publiés, tels que des lettres ou des interviews, les restrictions ont maintenant été considérablement relâchées ».

Le livre est en version PDF ici : http://www.psychaanalyse.com/pdf/LE%20LIVRE%20NOIR%20DE%20LA%20PSYCHANALYSE%20%28833%20Pages%20-%2018.8%20Mo%29.pdf

Source: wikipedia

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :