Publié par : La société solidaire et durable | novembre 13, 2015

L’histoire de la civilisation fossile dans une vidéo percutante !


Chers lecteurs,

Croissance ! Consommation ! Production ! Il en faut plus, toujours plus… Mais à quel prix ? Le développement de plus en plus rapide de nos sociétés industrielles aurait-il été possible sans 200 ans d’exploitation des énergies fossiles ? Une courte vidéo résume de manière brillante et percutante les étapes qui vont nous conduire aux pieds de ces 2 degrés de température moyenne avant la fin du monde…

« Que s’est-il passé ces deux cent dernières années ? Comment en sommes-nous arrivés à ce paradoxe moderne : une société dont nous chérissons le confort mais dont l’obtention de ce même confort s’est fait au prix de dégâts toujours plus croissants sur les écosystèmes de la planète ? » questionne avec justesse le dernier clip de #DataGueule. Pas évident de voir le « grand tableau » de l’évolution. C’est pourtant ce qu’essaie de faire l’équipe avec un nouvel extrait du long métrage inédit diffusé sur France 4, ce 17 novembre à 20h50.

Dans ce clip qui arrive habilement à mêler une information de qualité à un montage soigné et explicite, #DataGueule nous invite à (re)découvrir, étape par étape, l’histoire des énergies fossiles. Car à l’origine, il faut reconnaître que l’accès soudain à une énergie abondante va sortir les sociétés du dénuement et de la misère. Ce n’est que bien plus tard, avec l’émergence de la consommation de masse et des institutions économiques se nourrissant d’une croissance perpétuelle, que les externalités négatives vont se révéler au grand jour. Aujourd’hui, il n’est plus possible de fermer les yeux sur la nécessité de transiter vers une ère post-carbone. Mais l’humanité va-t-elle pouvoir se modérer ? Un aveuglement collectif volontaire va-t-il nous pousser à consommer jusqu’à la dernière goutte de pétrole ?

DataGueule propose une liste de sources pour chaque information énoncée :

“Entre 1794 et 1814, la production de charbon en France est multipliée par trois !” : http://is.gd/YW0T8e

“Aujourd’hui 80% de la déforestation est directement liée à l’agriculture” : http://is.gd/nY5ymp

“En 1926, plus de 30% des ménages américains dispose de cette coûteuse invention qu’est la voiture. Les deux tiers sont achetées à crédit” : http://is.gd/YW0T8e

“Entre la Première et la Seconde guerre mondiale, la consommation d’énergie du soldat américain moyen a été multipliée par 228” : http://is.gd/YW0T8e

“Au sortir de la guerre, le volume de pétrole transporté dans les pipeline américains a été multiplié par cinq” : http://is.gd/YW0T8e

“Ces porte-conteneurs, longs comme des immeubles de cent étages, sillonnent les mers sous l’impulsion de groupes électrogènes produisant assez d’électricité pour alimenter une ville de 15.000 habitants” : http://is.gd/Fw7EJP

“Dix minutes de vidéo sur Youtube pèsent 1 gramme de CO2 et chaque recherche Google quelque centigrammes” : http://is.gd/qOYckM

“L’infrastructure numérique produirait aujourd’hui 2% des émissions de gaz à effet de serre mondiales. Autant que les lignes aériennes qui quadrillent la planète” : http://is.gd/qOYckM

“Les ruminants et leurs produits laitiers rejettent à eux seuls chaque année 5,7 milliards de tonne d’équivalent CO2. La moitié provient du méthane de leurs rots et un quart est dû à l’usage de pesticides sur les champs où pousse leur nourriture” : http://is.gd/nhOmgy

“Aujourd’hui, plus de 80% de l’énergie qui fait tourner notre monde provient toujours du charbon, du pétrole et du gaz (81.7%)” : http://is.gd/f7rVwS

“Depuis le début de la révolution industrielle, les deux tiers de ces émissions ont été produites par seulement 90 entreprises avec, au premier rang, les producteurs de pétrole comme Chevron, Exxon, BP ou Shell” : http://is.gd/3wKZVN

“Dans les années 1950, il fallait brûler un baril de pétrole d’énergie pour extraire 50 barils de pétrole brut. Désormais, il faut consommer 12 fois plus d’énergie pour extraire la même quantité de pétrole des couches de schiste ou des sables bitumineux” : http://is.gd/L2zmo1

“Au pôle Nord, à raison d’un recul moyen de la banquise de 13.4% par décennie, l’Arctique se transforme progressivement en un banal océan” : http://is.gd/Li0Hfp

“Les géologues ont déjà identifié 400 gisements d’hydrocarbures renfermant environ 40 milliards de barils de pétrole et plus de 30.000 milliards de mètres cube de gaz” : http://is.gd/jQQQ2w

Source : youtube et DataGeule

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :