Publié par : La société solidaire et durable | décembre 22, 2015

Ces phénomènes étranges et incroyables observés sur Terre !


Chers lecteurs,

La Terre est un véritable laboratoire où se produisent des phénomènes incroyables, parfois étranges, mais souvent merveilleux. Le genre de phénomènes qui te font regretter les cours de physique-chimie, où tu préférais te concentrer sur tes écouteurs à suivre les matchs de la Coupe du Monde. Walkman confisqué (vécu). Fort heureusement, certain(e)s étaient assidu(e)s. Ils/elles peuvent aujourd’hui nous fournir quelques explications et nous leurs en sommes reconnaissants, même si je vous l’avoue, certains phénomènes sont encore plus beaux lorsqu’ils demeurent inexpliqués :

Les vagues interminables

Elles se produisent deux fois par an au Brésil lorsque l’océan Atlantique rencontre l’embouchure du fleuve Amazone. Elles peuvent parcourir jusqu’à 8046 km à l’intérieur des terres avant de ralentir, enfin.

Les mystérieux Crop Circles sous-marins

SÉDUCTION : Pour trouver l’âme sœur, le poisson-globe dessine sur le sable avec ses nageoires et son corps, au fond de l’océan, une forme géométrique qui peut atteindre les 2 mètres de diamètre. Comment ne pas succomber ?

Que la nature est romantique

Du sang qui coule en Antarctique

Pas de sang ici bien sûr, mais une colonie de bactéries dans une poche d’eau de mer enfermée depuis 1,5 millions d’années sous le glacier Taylor, en Antarctique. Les micro-organismes y auraient survécu en assimilant sulfates et composés ferreux. La poche d’eau s’écoule à la surface du glacier en « Blood Falls » (cascades de sang) dont la couleur s’explique par des concentrations de fer.

La lave bleue du volan Kawah ljen

Sur l‘île de Java en Indonésie, à la nuit tombée, au cœur du cratère du volcan Kawah Ijen, il est possible d’observer de la lave bleue.Ce n’est pas la lave à proprement parler qui est bleue, mais plutôt les flammes qui l’entourent. Le volcan rejette énormément de gaz sulfuriques qui, à haute température, s’enflamment, produisant des flammes bleues pouvant atteindre jusqu’à cinq mètres de hauteur.

Le volcan Kawah Ijen culmine à 2.380 mètres. Il est connu pour abriter également le lac le plus acide du monde et une mine de souffre à ciel ouvert.

Ces arbres cocons au Pakistan

Pendant la saison des inondations, des millions d’araignées se voient obligées de fuir dans les arbres, et d’y faire leur nid. En 2010, les insectes habituellement présents dans les mares où l’eau stagne se sont retrouvés piégés dans les arbres par ces toiles. Les araignées ont ainsi, à leur insu, lutté contre le développement du paludisme en aidant à réduire la population de moustiques en ces régions

Lucien Mendes

Les reliefs de Danxia

Le relief Danxia s’étend sur plusieurs provinces du sud-est de la Chine. Danxia vient de danxiá dìmào qui veut dire « relief de nuages pourpres « . Datant du crétacé et formé de grès rouge et de congloméras divers, ce relief est entouré de nombreuses formations rocheuses assez atypiques qui se sont érodées au fil du temps, donnant ainsi au panorama une incroyable palette de couleurs.

Les fleurs gelées

Ces formations de glaces florales se produisent dans des régions de l’arctique lorsque la température entre l’océan et celle de l’atmosphère diffèrent.

Le rayon vert

Un phénomène rare qui se produit quand les conditions sont favorables à la fin ou au début d’un coucher de soleil, et qui prend la forme d’un point vert visible quelques secondes au sommet de notre étoile. Ici, le rayon vert est apparu quelques minutes après le 4ème contact lors de l’éclipse solaire totale du 21 juin 2001 à Madagascar.

Les cheveux de glace

Les cheveux de glace ou « chevelure de glace » sont des filaments de glace très fins qui apparaissent par temps de gel, à partir de morceaux de bois morts et autre végétaux. Un phénomène rare qui se produit dans des conditions météorologiques particulières : par gel modéré et lorsque le sol, très humide, n’est lui pas encore gelé.

Les chutes de feu du parc Yosemite

Horsetail Fall est l’une des plus époustouflantes chutes d’eau du parc national de Yosemite aux États-Unis. Cette chute a la particularité de donner l’illusion d’une cascade de feu sous l’action spécifique des rayons du Soleil. Le phénomène est rare, visible que quelques jours par an en hiver.

Les maelstroms

Un maelstrom est un puissant tourbillon qui se forme dans une étendue d’eau. Il peut être créé par un courant de marée ou par le courant d’un fleuve. La puissance des tourbillons des marées tend parfois à être exagérée, jusqu’à prendre les proportions mythiques d’entonnoirs dont aucun bateau ne pourrait sortir… Allez dire ça à ce cher Jules Verne.

Les eucalyptus aux couleurs de l’arc-en-ciel

Les différentes couches d’écorces offrent des teintes multicolores selon le stade de croissance de l’arbre. Les plus jeunes sont vert pâle puis se déclinent dans des couleurs plus foncées comme le bleu, le violet, l’orange et le marron. Les eucalyptus Arc-en-ciel sont originaires de l’île de Mindanao aux Philippines, on les retrouve également à Hawaï mais aussi en Polynésie française et en Papouasie Nouvelle Guinée.

Ross Schreiter

Justine Miller

L’invasion des crabes

Au mois d’octobre, au large des côtes australiennes de l’île Christmas, débute la saison humide et avec elle la migration des crabes rouges. Ils sont 40 millions à quitter la forêt pour aller déposer leurs œufs dans l’océan. Deux mois plus tard, les mères et leurs nouveaux nés empruntent le chemin inverse pour regagner la forêt.

Durant deux mois, les 1 400 habitants de l’île Christmas doivent être particulièrement vigilants au volant de leur voiture.

Le soleil noir

Ou migration massive d’étourneaux européens. Un phénomène qui peut être observé à chaque printemps dans le ciel du Danemark.

En voici un magnifique aperçu

La tempête éternelle

L’embouchure de la rivière Catatumbo au Venezuela crée des conditions météorologiques qui conduisent à 160 nuits orageuses consécutives chaque année. Une tempête quasi permanente, considérée comme le plus grand générateur unique d’ozone de la planète.

La migration des papillons monarques

Chaque année, des millions de monarques, originaires d’Amérique du Nord, effectuent plus de 2.000 km pour migrer vers le sud avec l’arrivée de l’hiver. Pendant des années, personne ne connaissait leur destination. Puis, dans les années 50, deux zoologues ont commencé à suivre les papillons. En 1976, ils ont escaladé la « Montagne aux Papillons » pour découvrir que pratiquement tout l’ensemble de la population de monarques passait l’hiver dans la forêt d’une montagne mexicaine. Il semblerait donc que les papillons ciblent moins de 15 sites montagneux.

De toute beauté

En bonus, direction la Norvège, et plus précisément à Tromso, pour assister à ce qui est certainement le plus beau spectacle que la Nature puisse nous offrir. Son et lumière :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :