Publié par : La société solidaire et durable | janvier 2, 2016

6 épices pour faciliter la digestion !


Chers lecteurs,

étale d'épices en vrac

Les épices sont des aliments santé précieux et notamment contre les maux d’estomac. Découvrez six épices qui aident à digérer et luttent contre les maux de ventre.

Noël et ses grandes tablées ont semé leur lot de désagréments digestifs. Ballonnements, brûlures d’estomac et digestion entravée nous rappellent sans ménagement les excès de ces derniers jours. Les épices, loin de se contenter d’être des aides culinaires savoureuses, sont des alicaments. Elles déclinent à l’infini leur action bienfaitrice pour l’organisme et sont un précieux adjuvant naturel pour soigner presque tous les maux légers. Découvrez six épices guérisseuses contre les troubles de l’estomac.

1 L’aneth

L’aneth que nous utilisons principalement en condiment appartient aux pharmacopées anciennes de Chine et d’Egypte. Contre l’inconfort digestif après les repas, buvez une infusion d’aneth en sortant de table. Faites infuser une tige d’aneth par tasse d’eau et ajoutez si vous le souhaitez une goutte d’huile essentielle d’aneth diluée dans un peu de miel.

Attention : l’huile essentielle d’aneth est interdite chez la femme enceinte, les bébés et les jeunes enfants.

2 L’angélique

Réputée pour faire de ceux qui la consomme des centenaires, l’angélique, plante rustique de la famille du persil, lutte contre bien des maux. Notamment contre les désordres digestifs : flatulences, hyperacidité, douleurs abdominales, irritation du colon, inflammation des parois de l’estomac… Pour faire face, on fait une cure de 30 gouttes de teinture-mère d’angélique trois fois par jour pendant trois semaines.

3 L’anis étoilé ou badiane

Cette jolie épice en forme d’étoile à huit branches allie l’utile a l’agréable. Son envoûtant parfum anisé dissimule une forte action anti-ballonnements. En décoction, l’anis étoilé permet également de soigner la diarrhée ou d’éviter les coliques (même chez les nourrissons).

Pour préparer le breuvage, il suffit de faire bouillir une dizaine d’étoiles d’anis étoilé dans un demi litre d’eau pendant un quart d’heure, puis de laisser infuser pendant une dizaine de minutes. On en fait alors une cure de deux à trois tasses par jour pendant quinze jours maximum.

4 L’asafoetida ou Hing

Derrière le nom peu invitant de l’asafoetida se cache une épice très répandue en cuisine indienne et dont le goût rappelle celui de l’ail. En occident, il entre dans la composition de nombreux remèdes homéopathiques, parmi lesquels ceux pour lutter contre les troubles gastro-intestinaux et on le trouve sous forme de poudre.

On le consomme notamment en tonique pour faciliter la digestion : une pincée d’asafoetida, 1 cuillère à soupe ajowan (graine de plante indienne), 4 cuillères à soupe de graines de fenouil, un petit morceau de gingembre (2-3 cm), une douzaine de cardamomes vertes, une cuillère à café de cumin et une pincée de sel intégral (facultatif). Après avoir moulu toutes les épices, conservez le mélange dans un bocal. On en prendra une bonne pincée dans un peu d’eau chaude après les repas trop lourds.

5 La cardamome

Elle aussi tirée de l’herboristerie indienne, la cardamome est une petite graine de la famille du curcuma et du gingembre débordant de vertus santé. En cuisine, sa saveur chaude se marie aussi bien aux plats salés que sucrés. En médecine, elle est efficace pour lutter notamment contre les troubles digestifs. Elle est reconnue pour ses vertus digestives et carminative (nettoyante : elle favorise l’expulsion des gaz intestinaux).

En tisane, la cardamome soulage les nausées et les digestions difficiles. Elle permet de lutter contre les douleurs abdominales et les colites.

6 Le carvi

Cette plante de la famille du persil, également appelé « cumin des près », est comestible dans son ensemble. Pour traiter les maux liés à la digestion, on utilise principalement ses graines. Elles ont de puissantes propriétés carminatives et digestives. Il soulage en douceur les coliques des nourrissons. Pour cela, on fait infuser une cuillère à café de fleurs de camomilles et de graines de carvi dans de l’eau chaude. Une fois tiédie, on donne la tisane à bébé au biberon.

Extrait de Les épices qui guérissent, de Murielle Toussaint aux éditions Mosaïques Santé. Un petit guide claire et complet des différents usages médicinaux des épices et herbes aromatiques pour soigner les maux du quotidien. – Prix conseillé : 18 €

Source : http://www.bioalaune.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :