Publié par : La société solidaire et durable | janvier 4, 2016

Déneiger les routes au jus de betterave ? C’est possible !


Chers lecteurs,

Au Canada, une entreprise de l’Ontario a commercialisé du jus de betterave dans le but de déneiger les routes. Au Québec, on utilise déjà cette solution pour dégeler les…

Capture d’écran 2016-01-04 à 11.18.10

Au Canada, une entreprise de l’Ontario a commercialisé du jus de betterave dans le but de déneiger les routes. Au Québec, on utilise déjà cette solution pour dégeler les routes et le jus de betterave se révèle être aussi efficace que le sel utilisé habituellement pour déneiger.

Pourquoi c’est bien ?

Le sel utilisé habituellement pour dégeler les routes est nocif d’un point de vue écologique et polluerait les eaux avoisinant la zone où il est appliqué. Bien qu’il doive être mélangé au sel de voirie pour être efficace, le jus de betterave ne gèle pas et permet, mélangé au sel, de dégeler les routes aussi efficacement que le sel utilisé seul et limite ainsi l’utilisation de ces sels qui se révèlent être un danger pour l’environnement.

L’utilisation du jus de betterave est donc une solution pour préserver l’environnement mais cela permet aussi de faire des économies importantes sur le dégel des routes. En effet, une tonne de sel coûte dix fois plus cher qu’une tonne de jus de betterave. Ainsi, en adoptant une technique de dégel des routes à base de jus de betterave, l’impact du sel de voirie sur l’environnement est limité et les économies générées ne sont pas négligeables. On peut ainsi imaginer que la technique va se répandre dans les régions et les pays qui ont l’habitude de faire face à un fort enneigement lors de la période hivernale et qui de surcroit nécessitent une grande quantité de sel de voirie chaque hiver.

Mais ?

Le jus de betterave semble apparaitre comme LA solution miracle pour lutter contre l’enneigement des routes. Cependant, bien qu’elle diminue l’utilisation de sel de voirie, le sel représente tout de même 50% de la solution finale et continue, à moindre échelle bien entendu, d’endommager l’écosystème. De plus, dans les villes du Québec où le jus de betterave a été utilisé pour déneiger les routes, les citadins se sont plaints de l’odeur que dégageait le jus de betterave appliqué dans les rues. Si le sel a bien un avantage sur le jus de betterave c’est qu’il est inodore et surtout qu’il ne tache pas.

Le jus de betterave a posé les bases d’une solution pour remplacer le sel de voirie et d’autres solutions, à base de maïs notamment, sont testées. Le but sera de remplacer entièrement le sel de voirie par une solution non nocive pour l’environnement et entièrement biodégradable.

Source : Mr Mondialisation ; Lapresse

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :