Publié par : La société solidaire et durable | juin 21, 2016

Il crée une lampe solaire pour que 1,1 milliard de personnes puissent s’éclairer !


Chers lecteurs,

Il crée une lampe solaire pour que 1,1 milliard de personnes puissent s’éclairer !

Jusqu’au 30 octobre, le Château de Versailles accueille l’artiste Olafur Eliasson pour son exposition « Lumière et Miroirs ». Ce maître de l’illusion investit le Château du roi soleil accompagné de son « Little Sun », une petite lumière en forme de soleil qui fonctionne grâce à l’énergie solaire. Son objectif ? Permettre à 1,1 milliard de personnes d’avoir accès à une énergie « propre et durable ».

Tout a débuté lorsque l’artiste décida de créer une petite lampe solaire portable pour les personnes sans électricité en Éthiopie. Préoccupé par la question de l’environnement, l’artiste contemporain s’associe en 2012 avec l’ingénieur Frederik Ottesen pour créer cette lampe. Désormais elle est présente dans plus de 10 pays d’Afrique comme le Kenya, le Ghana ou encore le Zimbabwe. Depuis le 1er avril 2016, 439 035 « Little Sun » ont été distribuées dont 241 730 dans des zones sans électricité.

« Nous croyons en la puissance de la lumière durable et de l’énergie pour transformer des vies, en particulier celles de 1,1 milliard d’entre nous qui vivent sans accès à l’énergie. Nous sommes tous reliés par notre besoin de lumière, de l’énergie et de bonheur. »

La « robin des bois » des lampes !

Présenté à Paris lors de la Cop21, l’artiste souhaite fournir une lumière « propre, fiable et abordable ».  Il suffit simplement de la laisser se recharger au soleil pendant 5h pour que cette lampe puisse offrir jusqu’à 50 heures de lumière douce et 4h de lumière vive. En passe de devenir la moins chère de l’énergie durable au cours des prochaines années, son prix est adapté aux zones où le produit est commercialisé. Par exemple, alors qu’elle est vendue 30$ aux Etats-Unis et 22euros en Europe, son prix affiche seulement 10$ en Afrique (soit 8 euros).

Grâce à son système de ventilation intérieure, la lampe résiste aux UV, à la pluie et la poussière et connaît une durée de vie moyenne de 4 à 5 ans.

« On peut la jeter par la fenêtre au troisième étage, elle marchera encore. On peut la faire passer à la machine à laver – je ne le recommande pas, mais on a essayé, et elle marche encore » précise l’artiste.

Soucieuse du monde qui l’entoure

Non seulement cette lampe apporte une énergie durable avec la puissance du soleil mais elle contribue également à d’autres engagements :

  •  La lutte contre la pauvreté, puisqu’elle permet au commerce de rester ouvert plus tard et ainsi d’augmenter leurs revenus.
  •  L’éducation, puisqu’elle permet aux élèves de pouvoir lire et étudier le soir.
  • La santé car contrairement aux lampes au kérosène, celle si n’est pas nocive pour la santé.
  • Le développement durable puisqu’elle n’est pas polluante et ne dégage pas de CO2 comme une lampe au kérosène.

Pour Eliasson, l’art est « un mode de vie, la façon dont nous nous identifions et dont nous communiquons ensemble ». Alors quoi de plus beau que d’offrir à 1,1 milliard de personnes l’électricité et ses bénéfices qui en découlent ? Tout ça, avec une note artistique…

13479687_10154104749370664_298745520_n

Crédits Photos : Tomas Gislason/littlesun.com

Source : http://lareleveetlapeste.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :