Publié par : La société solidaire et durable | août 22, 2016

Les physiciens russes inventent de nouvelles Nanoparticules pour l’informatique futuriste à base de lumière !


Chers lecteurs,

Les scientifiques russes ont découvert un nouveau type de nanoparticules de silicium qui peut ouvrir la voie à une révolution dans la technologie des puces d’ordinateur.

Ces scientifiques de l’Institut de Moscou de physique et de technologie (MIPT) et de l’Université ITMO ont créé de nouvelles nanoparticules de silicium qui peuvent être utilisés pour accélérer le traitement de l’information, a rapporté RIA Novosti lundi.

« Les fibres optiques d’aujourd’hui sont en mesure de transférer des informations à des vitesses d’enregistrement de centaines de giga-octets par seconde. Cependant, l’électronique de silicium ne permet pas un tel traitement rapide de l’information. La création d’une antenne optique non linéaire va nous permettre de résoudre ce problème, et ouvrir la voie pour le traitement ultra-rapide de l’information optique « , a déclaré Denis Baranov de MIPT, l’un des auteurs d’un article publié dans la revue ACS Photonics.

Les chercheurs ont utilisé du silicium classique pour créer une nanoparticule de silicium nanocristallin, configuré pour agir sur des faisceaux de lumière d’une longueur d’onde déterminée, l’intensité et la durée. Dans leurs expériences, le plasma électronique à l’intérieur des nanoparticules a montré une réaction ultrarapide à des impulsions courtes et intenses de lumière.

Les scientifiques disent que les particules peuvent être utilisées pour former des nano-antenne optiques pour le traitement de l’information dans les futures générations de lignes de communication à fibres optiques et des puces informatiques.

« Notre travail jette les bases pour le développement ultracompact et les dispositifs tout-optique ultrarapides de traitement de signal, » ont écrit dans leur papier les scientifiques.

Pump–probe experiments with resonant silicon nanoparticles and report on dense optical plasma generation near the magnetic dipole resonance with an ultrafast (about 2.5 ps) relaxation rate
© Photo: MIPT presse sevice

Les expériences pompe-sonde avec des nanoparticules de silicium de résonance et le rapport sur la génération de plasma optique dense près de la résonance magnétique dipolaire avec un taux de relaxation ultrarapide (environ 2,5 ps)

 Bien que les fibres optiques, en utilisant des particules de lumière, envoient des données sur l’internet à des vitesses ultra-rapides, lorsque les données atteignent nos ordinateurs, ils ralentissent la conversion en électrons. Les puces des microprocesseurs à base de silicium utilisés dans les ordinateurs d’aujourd’hui utilisent des circuits électriques, afin de communiquer les uns avec les autres et transférer des informations.

La loi de Moore, décrit la première fois en 1965, estime que la vitesse du processeur de l’ordinateur va doubler tous les deux ans étant donné que le nombre de transistors sur un microprocesseur double.

Toutefois, ces dernières années, des progrès sont devenus limités par la quantité d’électricité nécessaire pour alimenter le nombre toujours croissant de transistors qui transfèrent des données, ce qui conduit les scientifiques à chercher des alternatives telles qu’à base de lumière ou l’informatique quantique.

Traduction: Jean de Dieu MOSSINGUE

Source :  Sputniknews

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :