Publié par : La société solidaire et durable | septembre 29, 2016

Connaissez-vous la machine Priore, une machine à guérir les cancers qui a été jetée aux oubliettes ?


Chers lecteurs,

Encore un autre traitement miracle bidon, diront ceux qui ne jurent que par ce qui est attesté officiellement par l’état. Pourtant la machine à guérir le cancer a bel et bien existé et a guéri des dizaines de malades, guérisons attestées par des sommités scientifiques et des praticiens qui n’ont eu d’autres choix que de faire traiter leurs patients de manière quasi clandestine pour ne pas subir les foudres de la justice.

Malgré des soutiens politiques et scientifiques de haut niveau, de médecins et même d’un grand journaliste, Antoine Priore, chercheur italien vivant en France depuis la Deuxième Guerre Mondiale, a vécu un véritable cauchemar pour avoir osé inventer un appareil qui guérit le cancer. Cependant le Professeur Pautrizel s’est investi corps et âme dans son projet. Il suffit de savoir qui était le Professeur Pautrizel pour avoir la certitude que c’était du lourd.

Antoine Priore est né en 1912 à Trieste (Italie). Avec un simple diplôme de radio-électricien en poche, mais animé d’une curiosité de chercheur de laboratoire, il tente, dans une petite chambre louée dans la région de Bordeaux, de reproduire expérimentalement, avec du matériel de récupération, l’effet de champs magnétiques sur des oranges. Il avait déjà constaté qu’elles ne pourrissaient pas lorsqu’elles étaient exposées aux champs électromagnétiques de la station radar de la marine italienne à laquelle il était affecté.

Plusieurs échecs et quelques réussites lui permettent de progresser et de passer de la conservation de fruits et légumes à celle de morceaux de viande. Il conclut, dans les années cinquante, que le rayonnement électromagnétique, dans certaines conditions, peut agir sur les micro-organismes responsables du pourrissement ; ce qui le pousse à expérimenter ses découvertes sur des tissus vivants, plantes, animaux, et hommes.

Au cours des trente années suivantes, Priore affine sa machine à moduler les champs électriques. Grâce à elle, il obtient la guérison de tumeurs sur des animaux. Les effets sur l’homme sont aussi probants. À l’époque, ces travaux sont suivis avec intérêt par le professeur R. Courrier, président de l’Académie des Sciences, le Dr G. Courty, président du Conseil de l’ordre des médecins de la région Aquitaine, et de nombreux médecins, chercheurs, chefs de services de cancérologie d’hôpitaux publics, qui cautionnent les résultats du « génial » électricien. Des soutiens arrivent en force du secrétaire d’état à la Recherche, J. Jousseau-Dubien, de Jacques Chaban-Delmas, Premier ministre et du professeur André Lwoff, prix Nobel de médecine (1965). Des publications, faites à l’Académie des sciences par des scientifiques de tous horizons, font état de guérisons et de rémissions de cancers ou scléroses en plaques de plusieurs patients dont certains sont adressés à Antoine Priore par des cancérologues dont les traitements classiques ont échoué.

A la mort de Prioré, il emporte ses secrets dans la tombe, bien que le Professeur ait créé une association pour tenter de continuer son œuvre, c’est seulement récemment que des techniciens, chercheurs et ingénieurs semblent avoir retrouvé les principes de fonctionnement et d’utilisation de la machine comme c’est le cas du Docteur Murzeau. La nouvelle équipe rencontrera-t-elle les mêmes obstacles que Priore ? Parions que oui. Les exemples d’entraves visant à empêcher ce type de découvertes sont légion, et pas seulement en France.

Source : http://reseauinternational.net

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :