Publié par : La société solidaire et durable | octobre 20, 2016

Pasona, la ferme urbaine des gratte-ciels !


Chers lecteurs,

L’idée est venue d’une firme New Yorkaise du nom de Kono Design qui a créé ce concept de ferme urbaine en permettant à des employés d’un building de Tokyo de faire pousser leur propres aliments dans la tour.

12-urban-farm

FAIRE SON POTAGER AU TRAVAIL, UNE IDÉE ADOPTÉE À L’UNANIMITÉ

C’est durant la création du nouveau siège pour le cabinet de recrutement japonais Pasona que l’installation s’est faite, en rénovant un ancien bâtiment de plus de 50 ans pour y inclure des espaces de bureaux, un auditorium, des cafétérias, ainsi qu’un jardin sur le toit sans oublier bien sûr ces fameuses installations d’agriculture urbaine.

pasona_tokyo

À l’intérieur du bâtiment, des bureaux de 19 974 mètres carrés dont 3995 mètres carrés sont dédiés à la pousse, avec plus de 200 espèces de plantes, de fruits, de légumes et de riz.

Toute la nourriture est ainsi récoltée, préparée et servie sur place dans les cafétérias, faisant de l’Urban Farm de Pasona un des premiers systèmes du genre, du bureau jusque dans l’assiette.

27-urban-farm

Le dispositif pour chaque type de culture est différent. Les tomates sont cultivées en hydroponie, en utilisant de l’eau plutôt que de la terre, les graines germées sont rangées dans des tiroirs sous les fauteuils de salles de meeting afin de maximiser l’espace disponible, et les haricots grandissent à même les murs.

DE LA QUANTITÉ ET DE LA QUALITÉ, UN CONCEPT LOIN DE PASSER À LA TRAPPE.

26-urban-farmLED et projecteurs éco-énergétiques sont utilisés pour fournir l’énergie dont les plantes ont besoin pour grandir, et la température de l’ensemble du complexe est soigneusement contrôlée par ordinateur pour optimiser les rendements des cultures. Ce système fonctionne si bien que la ferme parvient à produire l’équivalent de trois récoltes de riz par an. Un autre gros avantage (et non des moindres) de cette culture des plantes à l’intérieur est qu’elle les éloigne des parasites naturels, il n’y a donc pas besoin d’utiliser des pesticides – ce qui signifie que le produit est 100% organique.

À Pasona ce système est toujours en fonctionnement et les employés sont encouragés à maintenir et récolter les cultures et sont pris en charge par une équipe de spécialistes de l’agriculture. Ce phénomène des fermes urbaines est de plus en plus répandu au niveau mondial et nous ne tarderons pas ici à Geek and Food à réécrire sur ce sujet car c’est un sujet qui nous passionne.

04-urban-farm

Mais à la différence de cette ferme « indoor » et d’une ville comme Tokyo où la pollution et la qualité de l’air sont rigoureusement surveillées, une des problématiques majeure va être de savoir comment appréhender ce phénomène de fermes urbaines qui se répand dans nos grandes villes d’Europe en parallèle avec un taux de pollution élevé. Je reviens, je vais rentabiliser mon tiroir à couverts.

Sources :

http://citizenpost.fr/2015/08/ferme-urbaine-coeur-dun-immeuble-de-bureaux-tokyoite/

https://mrmondialisation.org/pasona-une-ferme-au-coeur-des-gratte-ciel-de-tokyo/

http://konodesigns.com/portfolio/Urban-Farm/

http://www.pasonagroup.co.jp/english/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :