Publié par : La société solidaire et durable | avril 23, 2017

Les indiens Kogis de Colombie !


Chers lecteurs,

La Sierra Nevada de Santa Marta en Colombie est la plus haute montagne du monde en bordure de mer.

Au sommet, les neiges éternelles culminent à près de 6000 mètres d’altitude. C’est dans cette nature presque vierge que vivent les descendants du peuple Tayronas, civilisation précolombienne d’Amérique du Sud. Ils avaient créé un véritable paradis sur terre.

Lorsque les « envahisseurs » sont arrivés, leur culture a failli disparaître sous les coups répétés des occidentaux avides et sans limites dans l’exploitation du sol et des indigènes.

Mais qui est ce peuple ?

Ce sont les Indiens Kogis, les derniers héritiers des Tayronas, l’une des plus grandes sociétés précolombiennes du continent sudaméricain !

Au nombre de 12.000, repliés dans les hautes vallées de la Sierra Nevada de Santa Marta, en Colombie, ils ont développé leur culture au coeur d’un territoire géographique unique : un massif montagneux culminant à 5.800 mètres et situé à 42 km de la mer des Caraïbes (le plus haut du monde en bord de mer). Cette pyramide aux sommets enneigés présente une variété unique de climats et d’écosystèmes. Plus qu’une montagne, la Sierra Nevada représente le coeur du monde, la Mère Terre, qui a transmis au peuple Kogi son code moral et spirituel.

Les Kogis sont les gardiens de la Terre et ont su préserver pendant plus de 4000 ans ce que l’homme « civilisé » s’évertue à détruire tous les jours !

Un homme, Eric Julien, a raconté son aventure et la découverte de ce peuple extraordinairement vivant, éduqué, connaissant, respectueux de la Vie.

Il a créé une association récoltant des fonds permettant aux Kogis de redevenir propriétaires d’une partie de leurs terres.

Un paradoxe puisque les kogis en sont les habitants depuis longtemps et qu’ils n’ont aucun sens de la propriété !

Lorsqu’elles leur sont restituées, ces terres dénaturées par la « civilisation » sont aussitôt remises en état et protégées par les kogis eux-mêmes dans une Colombie socialement et politiquement divisée. (Rappelons que l’ami d’Eric Julien, Gentil Cruz, co-fondateur de l’association, a été assassiné en Colombie)

Les Kogis ne demandent rien d’autre que de pourvoir vivre leur vie dans une nature généreuse dont ils respectent la biodiversité.

Peuple pacifique, ils sont médecin, astronome, cultivent ce dont ils ont besoin. Et ils marchent, marchent, marchent, c’est une façon de « tisser » leur vie, comme ils disent. Ils ne décident jamais rien sans qu’il y ait consensus.

Pas de blabla ni de mensonges, mais une recherche permanente d’équilibre.

http://a136.idata.over-blog.com/0/38/39/18/Vouivres7/les-indiens-kogis_620x465.jpg

Kogis, message des derniers humains !

Pour en savoir plus, cliquez sur l’image ci-dessous ! Il mène directement sur le site d’Eric Julien, son association.

http://a397.idata.over-blog.com/322x500/0/41/68/30/Couverture-Bis/Kogis.jpg

Source : Le grand changement et http://www.tchendukua.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :