Publié par : La société solidaire et durable | mai 13, 2018

Jeûner pendant 24 heures stimule la régénération des cellules souches, selon une récente étude !


Chers lecteurs,

Pendant des décennies, de nombreuses études ont montré que des régimes stricts et hypocaloriques pouvaient être la clé d’une vie plus longue et plus saine. Mais pourquoi ?

Une nouvelle étude examinant les effets du jeûne chez les souris semble fournir des réponses, en démontrant que seulement 24 heures de restriction calorique a le pouvoir d’actionner un interrupteur métabolique, qui a comme effet de stimuler la régénération des cellules souches dans l’intestin.

Ces cellules souches intestinales ne parviennent pas à se régénérer aussi efficacement lorsque nous vieillissons, et comme elles sont importantes pour nous aider à maintenir des tissus sains et à combattre les maladies, cet interrupteur cellulaire est un élément très précieux, et il est donc important de connaître son fonctionnement.

« Le jeûne a de nombreux effets sur l’intestin, incluant la stimulation de la régénération des cellules ainsi que des utilisations potentielles dans tout type de maladie qui touche l’intestin, comme les infections ou les cancers », explique Omer Yilmaz, biologiste au MIT.

« Cette étude a fourni des preuves que le jeûne induit un changement métabolique dans les cellules souches intestinales, de l’utilisation des glucides à la combustion des graisses».

Vis à vis de l’étude, ce changement ne signifie pas seulement que les cellules utilisent les graisses comme source d’énergie à la place des glucides. En effet, cela a également engendré une amélioration du fonctionnement global des cellules.

Les cellules souches intestinales, que les chercheurs décrivent comme les « chevaux de trait de l’intestin », renouvellent généralement la muqueuse intestinale en environ cinq jours, mais avec le changement métabolique activé, il est possible que ce renouvellement puisse être accéléré. En laboratoire, l’équipe de Yilmaz a utilisé des cellules souches intestinales de souris qui avaient jeûné pendant 24 heures, et les a cultivées dans le but de développer des structures appelées organoïdes. En culture cellulaire, un organoïde est une structure multicellulaire tridimensionnelle qui reproduit in vitro la micro-anatomie d’un organe. Ici, il s’agissait donc de reproduire un modèle de l’organe en question, comme une sorte de « mini-intestin ».

Après avoir étudié le développement des organoïdes, les chercheurs ont constaté que la capacité de régénération des cellules souches provenant des souris à jeun était deux fois supérieure à celle des souris qui n’avaient pas jeuné.

cellules souches jeun souris

À droite, les organoïdes intestinaux boostés provenant des souris à jeun.

Crédits : Maria Mihaylova/Chia-Wei Cheng

« Il était évident que le jeûne avait un impact considérable sur la capacité des cellules de cryptes intestinales à former plus d’organoïdes, ce qui est dû aux cellules souches », explique l’une des chercheuses biomédicales, Maria Mihaylova. « C’est quelque chose que nous avions pu constater à la fois chez les jeunes souris et les souris âgées, et nous voulions vraiment comprendre les mécanismes moléculaires qui conduisent à cela ».

Pour le savoir, les équipes ont séquencé l’ARN messager des cellules souches des souris à jeun, et ont découvert que le jeûne avait activé des facteurs de transcription appelés « récepteurs activés par les proliférateurs de peroxysomes » (peroxisome proliferator-activated receptor, ou PPAR), qui activent les gènes impliqués dans le métabolisme des acides gras.

Dans ce cas, cette activation a induit les cellules à décomposer les acides gras au lieu du glucose, tout en augmentant simultanément la capacité de ces dernières à se régénérer. Quand les chercheurs ont bloqué l’activation du PPAR, ils ont pu constater que le boost de régénération avait pris fin, mais ce n’est pas tout. En traitant des souris avec une molécule appelée GW501516, qui active les effets des PPAR, ils ont été capables de reproduire certains des effets bénéfiques du jeûne chez la souris.

« C’était aussi très surprenant » déclare l’un des chercheurs, Chia-Wei Cheng. « Activer simplement une voie métabolique est suffisant pour inverser certains phénotypes d’âge ». Cela nous rapproche certainement de la perspective potentielle d’activation de ce commutateur métabolique par le biais d’une pilule ou d’un autre traitement médicamenteux, stimulant la santé intestinale chez les patients sans les contraindre à jeûner. Un tel traitement pourrait également, peut-être, nous permettre de vivre plus longtemps et de « mieux vieillir ».

« Dans un ensemble complet d’expériences de qualité, les auteurs subvertissent le système en provoquant ces changements métaboliques sans nécessiter de jeûne, en constatant donc des effets similaires », explique le biochimiste Jared Rutter de l’Université de l’Utah, qui n’a pas été impliqué dans la recherche. « Ce travail s’inscrit dans un domaine en croissance rapide, qui démontre que la nutrition et le métabolisme ont des effets profonds sur le comportement des cellules, et cela peut prédisposer à développer des maladies ».

Les chercheurs ont encore beaucoup d’éléments à étudier avant de comprendre pleinement l’ampleur et le fonctionnement de ce changement métabolique. Et la tâche est d’autant plus difficile car ces manipulations sont moins évidentes chez l’humain que chez la souris. Ces résultats ne représentent donc que le premier aboutissement d’une recherche très complexe, mais ils sont très encourageants et indiquent que la direction empruntée est probablement la bonne.

Source : https://trustmyscience.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :