Publié par : La société solidaire et durable | avril 23, 2020

Deux angevins créent une marque de vêtements en lin made in France !


Chers lecteurs,

Deux frères angevins viennent de créer une marque de vêtements en lin entièrement fabriqués en France. Avant d’élargir leur gamme, Jean et Pierre Forestier ont lancé une campagne de précommande et un financement participatif pour les chemises en lin de leur marque baptisée « Gratitude ».

Jean et Pierre Forestier - Gratitude
Jean et Pierre Forestier, créateurs de la marque Gratitude

Originaire de Béhuard, à quelques kilomètres d’Angers, Pierre et Jean Forestier, respectivement âgés de 20 et 22 ans, sont encore étudiants. En complément de leurs études en école de commerce, à Rouen et Bordeaux, les deux frères ont créé leur marque de vêtements made in France, Gratitude. « Dans ce nom, il y a une notion de respect du monde qui nous entoure », soulignent-ils.

« En grandissant sur une petite île comme Béhuard, on a rapidement développé des valeurs éthiques et écologiques. Depuis notre enfance, on constate une pollution de plus en plus importante, notamment du plastique. Nous voulions agir tout en alliant notre passion pour la mode et notre engagement écologique », explique Pierre Forestier.

Après avoir constaté que l’industrie du textile faisait partie des plus polluantes au monde, en parallèle de leurs études, ils ont travaillé pendant plusieurs mois à la création de chemises en lin entièrement fabriquées en France.

Début mars, ils ont lancé une campagne de précommande et un financement participatif pour la création de leur deux modèles de chemises en lin. Une matière qui n’a pas été choisie au hasard par Jean et Pierre Forestier.

« Le coton consomme énormément d’eau, c’est un désastre écologique. Il faut savoir que la France est le premier producteur mondial de lin. Il s’agit de la matière naturelle le plus résistante, elle est également thermorégulatrice. Le lin ne demande aucune irrigation et ne produit pas de déchets. Tout ce qui est récolté dans les champs est utilisé », détaille le frère cadet.

C’est dans cette logique éco-responsable que la famille Forestier a décidé de faire appel uniquement à des intermédiaires français. Le tissage et le patronnage sont réalisés dans le Nord de la France. Les boutons viennent du Jura, les étiquettes du Sud de la France et l’atelier de production est installé à Tours.

Travailler uniquement en France a cependant un coût. Les chemises sont vendues 95€. Sur leur campagne de précommande, une partie détaille avec transparence les différents coûts de production des chemises. « On ne fait presque pas de bénéfices. Nous voulons surtout offrir un produit accessible. Si demain nous voulons en vivre, il faudrait la vendre 130 euros » précise Pierre.

« Oui, le made in France coûte cher, mais nous avons voulu tenir cet engagement. Pour la main-d’œuvre, il faut compter 10 euros au Portugal contre 40 euros en France », ajoute-t-il.

La campagne de précommande et de financement participatif arrive à son terme. Ceux qui souhaitent y participer ont jusqu’à vendredi soir pour se rendre sur la plateforme Ulule. Les deux frères ont remporté un vif succès avec près de 15 000 euros récoltés, soit près de 500 % de plus que l’objectif initial. Grâce à cette campagne, les deux jeunes hommes voient désormais plus loin. « On travaille sur une deuxième collection qui va arriver rapidement. On prévoit ensuite des t-shirts plus accessibles », avance Pierre Forestier.

En savoir plus sur le site internet : gratitude-lin.fr

Source : https://www.angers.villactu.fr


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :