Publié par : La société solidaire et durable | octobre 28, 2017

Microbiote : et si l’avenir de la médecine se trouvait dans l’intestin ?


Chers lecteurs,

Des micro-organismes présents le tube digestif peuvent-ils soigner ? Le microbiote intestinal est au coeur d’un colloque jeudi à Paris, qui mettra en lumière ce domaine de la médecine en plein essor et tentera d’harmoniser les recherches au niveau international.

Le microbiote, ou flore intestinale, désigne l’ensemble des bactéries, virus et champignons non pathogènes (qui ne sont pas responsables d’infections) qui peuplent le côlon et l’intestin.

Les découvertes récentes sur ce « micro-monde » niché dans le ventre ouvrent des perspectives pour mieux comprendre voire guérir des maladies aussi diverses que le diabète, l’obésité, les maladies inflammatoires de l’intestin, certains cancers voire l’autisme.

« Les pistes d’application sont considérables. (…) C’est un sujet d’importance capitale » pour l’avenir de la médecine, souligne Patrice Debré, professeur d’immunologie à l’Université Pierre et Marie Curie, à Paris.

Pour le moment, on reste toutefois largement dans le domaine du « potentiel », car on manque de « preuves directes » du lien entre microbiote et maladies, ou de l’efficacité des traitements envisagés, explique à l’AFP l’auteur de « L’Homme microbiotique ».

« On commence à connaître les mécanismes du microbiote, à avoir des éléments de preuve sur des cas de patients. Maintenant il faut, pour pouvoir passer à l’étape d’enregistrement d’un médicament, répondre aux exigences réglementaires » : justifier du bénéfice apporté sur les symptômes et la maladie, et du moindre risque pour les patients, reconnaît David Salako, co-directeur du développement de la start-up lyonnaise Maat Pharma.

Ces dernières années, les progrès des techniques de séquençage génétique ont permis d’améliorer la connaissance de cet écosystème miniature. Chaque être humain héberge 100.000 milliards de bactéries dans son système digestif, d’environ 160 espèces, qui pèsent 1 à 2 kilos au total.

Si certaines sont communes à un grand nombre de personnes, d’autres sont propres à chaque individu, ce qui fait de cet écosystème une carte d’identité unique, comme le patrimoine génétique ou les empreintes digitales.

– Transfert fécal –

Les chercheurs considèrent qu’il s’agit d’un « organe » à part entière, car il a été établi qu’il joue un rôle dans les fonctions digestive, métabolique, neurologique et immunitaire.

Ainsi, pour le système immunitaire, « les bons microbes apprennent à nos défenses à lutter contre les mauvais », résume le Pr Debré, membre du comité scientifique du colloque.

Les déséquilibres de ce microbiote, liés à l’alimentation, à certaines mutations génétiques ou à des traitements (antibiotiques, chimiothérapies), peuvent donc affaiblir les défenses et contribuer au développement de maladies chroniques.

Ils pourraient aussi être à l’origine de certains cancers digestifs, une population de bactéries dérégulée favorisant l’inflammation et la transformation des cellules de la paroi du côlon en cellules cancéreuses.

Plusieurs projets de recherche tentent d’établir une « cartographie » du microbiote, pour identifier les populations de bactéries qui prédisposent à certaines maladies.

Et pour modifier la composition d’un microbiote déséquilibré, plusieurs pistes thérapeutiques sont explorées : l’alimentation, des antibiotiques ciblant les bactéries néfastes, ou l’implantation d’une souche de bactérie bénéfique (probiotique).

Les probiotiques sont de plus en plus souvent déclinés en compléments alimentaires, censés agir sur les bactéries intestinales, mais leur efficacité fait débat.

Autre piste spectaculaire : le transfert fécal, qui consiste à introduire dans le tube digestif d’un patient une suspension bactérienne préparée à partir des selles d’un individu sain, ou du donneur lui-même avant qu’il reçoive un traitement tel qu’une chimiothérapie.

Cette dernière méthode a déjà prouvé son efficacité pour traiter les diarrhées récidivantes causées par la bactérie Clostridium difficile.

Elle est en cours de développement pour d’autres indications : Maat Pharma a achevé en juin le recrutement pour un essai clinique cherchant à vérifier son efficacité à reconstituer le microbiote de patients traités pour un type de leucémie.

Pour que ce champ de recherche qui suscite un « engouement exceptionnel » tienne toutes ses promesses, les experts européens, américains et chinois présents au colloque tenteront vendredi « d’harmoniser les procédures de recherche et les cadres réglementaires », soulignent les organisateurs.

« Il faut s’accorder sur des normes et des critères d’efficacité », explique Patrice Debré. C’est à cette condition que les résultats obtenus par les équipes d’un pays pourront être vérifiés par d’autres, et qu’un consensus pourra émerger sur ce que le microbiote permet ou pas.

Source : http://information.tv5monde.com

 

Publicités
Publié par : La société solidaire et durable | octobre 22, 2017

Owen Mac, un jeune chanteur de country musique incroyable !


Chers lecteurs,

Nous aimerions vous présenter Owen Mac qui est venue à notre attention grâce à plusieurs vidéos vues sur Internet !

owen-mac-new-album

Mais qui est Owen Mac ? 

Il s’agit d’un jeune chanteur irlandais de country musique de 13 ans pleins de talents ! Il vient d’Irlande du Nord plus exactement de la ville de Corelaine et chante depuis sa tendre enfance. Son père, Dessie Mac, est également un célèbre chanteur de country musique. « J’ai toujours entendu de la country musique à la maison ainsi que mon père chanter localement à Corelaine », raconte Owen Mac !

Voici quelques vidéos d’Owen Mac :

God’s Plan

Broken Road

An Irish Heart

Et le voici entrain de chanter avec son père :

Il a même eu la chance de chanter avec Jimmy Buckley, un célèbre chanteur de country musique, après avoir repris une chanson de lui en 2016 dans une vidéo qui a eu plusieurs centaines de milliers de vues sur internet ! Voici la vidéo ci-dessous !

Et le voici entrain de chanter avec le célèbre Jimmy Buckley !

Il a également sortie un CD « Heart and Soul » en 2017 que vous pouvez commander en cliquant sur l’image ci-dessous !

owen

Pour en savoir plus, vous pouvez le suivre sur facebook en cliquant sur ce lien : Owen Mac.

Source : https://www.irishcentral.com / http://irishcountryartists.com et facebook

Publié par : La société solidaire et durable | octobre 21, 2017

A 17 ans, Guillaume Thébault réalise « FUTUR D’ESPOIR », un magnifique documentaire !


Chers lecteurs,

Alors qu’il n’avait aucune expérience dans l’audiovisuel, Guillaume Thébault, âgé de seulement 17 ans, a réalisé un superbe documentaire sur l’avenir de notre environnement et de notre monde. Un coup de maître !

Guillaume Thébault

Depuis qu’il a douze ans, Guillaume Thébault entretient un potager bio avec l’un de ses amis. C’est dire son intérêt pour la question ! Aussi, lorsqu’il a reçu un reflex numérique pour Noël, il s’est aussitôt lancé dans l’aventure du documentaire… sans la moindre expérience !

Il est parti à vélo, sur le terrain, à la rencontre de grands spécialistes (économiste, botaniste, maraîchers bio, gardienne de semences, scientifique, responsable de magasin, permaculteur…) Son objectif : dresser un état des lieux et envisager des solutions d’avenir.

Il a ensuite monté le tout à l’aide d’un logiciel de montage basique… et a donné naissance à Futur d’espoir, un film à la fois lucide et plein d’optimisme. Bande-annonce :

Il  est aussi possible de voter pour ce magnifique documentaire lors du greenpeace film festival en cliquant sur le lien ci-dessous :

Je vote pour le documentaire Futur d’espoir ! 

Pour en savoir plus, vous pouvez visiter le site internet du film : http://futurdespoir-lefilm.com/

Source : positiv.fr et aussi greenpeacefilmfestival.org

Publié par : La société solidaire et durable | septembre 25, 2017

Obsolescence programmée : des fabricants d’imprimantes visés par une plainte !


Chers lecteurs,

C’est une première judiciaire en France. Plusieurs fabricants d’imprimantes sont visés par une plainte pour « obsolescence programmée » et « tromperie » [1] déposée le 17 septembre par l’association Halte à l’obsolescence programmée (HOP). En ligne de mire : les marques HP, Canon, Brother et en particulier Epson, accusées de « pratiques qui visent à raccourcir délibérément la durée de vie des imprimantes et des cartouches ».

L’association HOP relève notamment que des éléments d’imprimantes, tel que le tampon absorbeur d’encre, sont faussement indiqués en fin de vie. « Or, le prix de la réparation et du changement du tampon absorbeur d’encre d’une imprimante Epson revenant peu ou prou au prix d’achat d’une imprimante neuve, note HOP, le client n’est donc pas encouragé à la réparer mais au contraire à en racheter une neuve. »

Entente illégale entre fabricants ?

L’association note aussi un blocage des impressions au prétexte que les cartouches d’encre seraient vides alors qu’il reste encore de l’encre. L’enjeu serait donc de pousser le consommateur au rachat rapide d’un nouveau jeu complet de cartouches. Si elles sont avérées, ces pratiques pourraient être qualifiées « d’obsolescence programmée » reconnue comme un délit depuis la loi Transition énergétique de 2015 [2]. Des faits punis d’une peine de deux ans d’emprisonnement et d’une amende de 300 000 euros qui pourra être portée jusqu’à 5 % du chiffre d’affaires.

L’association dénonce également une augmentation continue du prix des cartouches – 2062 euros le litre d’encre ! – et la volonté des fabricants de garder la main mise sur ce business lucratif en faisant obstacle à l’utilisation des cartouches génériques qui coûtent moins cher. Selon l’avocate de l’association, Emilie Meunier, « les pratiques dénoncées touchent l’ensemble des fabricants. Ces faits pourraient aussi révéler une entente illégale entre les fabricants d’imprimante. » Raison pour laquelle l’association HOP a informé l’Autorité de la concurrence. Il appartient désormais au procureur de Nanterre de décider des suites à donner à cette plainte. A défaut, l’association envisage de se porter partie civile directement auprès du juge d’instruction.

Source : https://www.bastamag.net

Publié par : La société solidaire et durable | août 30, 2017

Cette application vous permet de créer votre potager en permaculture !


Chers lecteurs,

Pour rendre les savoir-faire de la permaculture accessibles à tous, la jardinerie en ligne Greenastic a développé une application qui vous permet de concevoir votre potager en ligne avant de vous atteler à sa réalisation.

Cultiver son potager est un rêve pour de nombreux Français. Mais il n’est pas toujours facile de savoir comment s’y prendre. Trop souvent, les  plantes que l’on achète sont inadaptées au lieu où l’on se trouve. Résultat : on utilise trop de pesticides, trop d’engrais et les plantes sont souvent malades.

Partant de ce constat, Maxence Vieux Rochas a lancé en mars dernier Greenastic, une plateforme numérique qui aide les particuliers à cultiver leur potager grâce aux principes de la permaculture.

Cette dernière est à la fois une philosophie, une science systémique et un mode de vie.

Comme le rappelle l’association Fermes d’Avenir, elle propose une méthode de conception, dite  de « design »,  et d’aménagement d’écosystèmes cultivés répondant aux besoins humains et garantissant l’efficacité et la résilience du système travaillé.

Dans un jardin en permaculture, il s’agit donc de concevoir des cultures autosuffisantes et respectueuses de l’environnement et de tous les êtres vivants.

Recréer des associations de plantes existantes à l’état naturel

Greenastic compile en une « webapplication » le design de permaculture; autrement dit ses principes. A partir de la photo aérienne de votre jardin, elle permet de choisir les plantes adaptées à votre terrain et qui interagissent le mieux les unes avec les autres.

Trois versions sont disponibles : une gratuite, une « basique » coûtant 20 euros qui permet de designer trois projets et d’en partager les plans avec vos proches, et une « premium » permettant, cette fois-ci, cinq sauvegardes

Concrètement, comment cela se passe ? Après vous être connecté à l’application, il vous suffit de dessiner votre terrain directement sur Google Map. Votre jardin, votre terrasse ou encore votre balcon sont ensuite directement modélisés.

Il vous faut ensuite indiquer la nature de votre sol, l’exposition et les conditions de votre jardin. Puis choisir les légumes et fleurs que vous désirez cultiver. L’algorithme de Greenastic vous indique alors les meilleures interactions de plantes possibles et celles à éviter.

Ainsi, les tomates apprécient la compagnie de l’ail mais préfèrent rester à distance des épinards. Une fois votre espace vert agencé, vous avez la possibilité de commander en ligne les plantes choisies.

Une fois vos graines livrées, il ne vous reste qu’à les planter au bon moment et à attendre de récolter vos légumes garantis sans pesticides.

Et si vous souhaitez aller plus loin dans l’apprentissage de la permaculture, il existe des formations, telles celles développées par l’Université Populaire de la Permaculture ou par l’association Terre et Humanisme.

Source : https://www.wedemain.fr

Publié par : La société solidaire et durable | août 13, 2017

Il nous explique avec passion comment les arbres communiquent !


Chers lecteurs,

La forêt regorge de bien des énigmes… Ce chercheur de Lausanne nous révèle ses découvertes stupéfiantes sur ce qui relie les arbres entre eux.

Ernst Zürcher, ingénieur forestier, nous emmène en balade à la découverte des arbres, entre visible et invisible. Ce passionné de nature s’est fait une spécialité d’explorer les mystères de la forêt qu’il nous dévoile dans un reportage fascinant.

« Dans la forêt, il faut mettre en route autre chose que l’intellect » , explique le professeur Zürcher, chercheur à la Haute école spéciale bernoise. Sous la litière forestière, l’humus frais, à l’odeur si particulière, est plein d’organismes vivants. Il aurait même un effet euphorisant sur le fonctionnement de notre cerveau.

« La forêt est un organisme. On entre dans une structure qui a quelque chose d’originel pour nous. On se demande d’où vient l’homme. L’origine de l’homme a beaucoup à faire avec la forêt. Et quelque part, on renoue avec les sources, on s’immerge dans la source de l’humanité. »

Les arbres entrent en contact à un niveau invisible, celui des racines, et sont en communication permanente avec les autres arbres de leur espèce. Ils s’alimentent ainsi les uns les autres par le biais de la photosynthèse afin de se maintenir en vie. Un vrai esprit de communauté et de survie.

Ainsi, en coupant les arbres voisins les uns des autres, l’homme interrompt ce système de connexion. D’où l’importance, selon Ernst Zürcher, de la notion de « foresterie naturelle » ou encore de « régénération naturelle » qui incitent à des coupes d’arbres intelligentes permettant de maintenir les connections entre eux, et donc de préserver l’activité des sols. La coupe rase élimine en effet ce genre de fonctionnement, et oblige à repartir de zéro avec de nouvelles plantations.

Il est donc essentiel que nous apprenions à respecter la nature et à cesser de chercher à la dominer :

« Ces arbres sont en fait autant cosmiques que terrestres, ils sont en communication avec les rythmes lunaires. On s’est même rendus compte que la position de la lune par rapport aux étoiles jouait un rôle dans cette chronobiologie des arbres. On se rend compte que les arbres sont en fait modelés/modulés non seulement par le soleil, pour les saisons, mais aussi par des rythmes plus subtils. »

Une découverte absolument passionnante qui laisse entrevoir à quel point les arbres préservent encore bien des mystères…

Source : http://positivr.fr

 

Publié par : La société solidaire et durable | août 9, 2017

Instruments insolites !


Chers lecteurs,

Voici quelques instruments insolites !

Le waterphone est un instrument assez simple qui produit une variété de sons étonnante, on peut en jouer avec un archet ou avec des marteaux de percussions à bout feutré. Il a été utilisé dans la bande-son de plusieurs films dont Matrix…

Encore plus étonnant, le thérémine est un instrument électronique dont les antennes captent les mouvements de la main, l’antenne verticale détermine la hauteur de la note et l’antenne horizontale le volume.

Vidéo 1 :

Vidéo 2 :

Parmi les inventions de Benjamin Franklin, nous connaissons tous le paratonnerre mais nous connaissons moins une autre de ses inventions. l’harmonica de verre, fait de cylindres en cristal montés sur une tige tournante et sur lesquels le frottement des doigts mouillés produit le son, comme sur un verre en cristal.

Enfin, plus connue et qui peut produire des sons d’une pureté incroyable quand elle est bien jouée, la scie musicale…

Source : youtube

 

Publié par : La société solidaire et durable | août 1, 2017

Rencontre avec l’association qui entend réenchanter le monde !


Chers lecteurs,

Nous partageons cet article que nous avons trouvé sur le site Mr Mondialisation afin de présenter l’association « Réenchanter le monde ! »

Sentiment d’impuissance, cynisme, désillusions et perte de confiance générale… le moins que nous puissions dire est que notre société est devenue particulièrement éprouvante pour le psychisme de chacun. Un Monde Réenchanté est une association qui s’est justement donné comme objectif de prouver que le beau et le rêve sont toujours bien présents dans notre monde, que la vie ne se limite pas à produire et consommer en attendant la mort, pour peu que nous voulions bien le voir. Avec comme but de révéler le potentiel créatif de jeunes en les faisant participer à des expéditions autour du monde, l’association participe à la création d’une façon d’agir et de penser libérée des normes et de tout ce qui enchaîne, conditionne et enferme l’individu. Nous avons rencontré Ariane Vitalis, fondatrice du projet et auteure du livre « Les Créatifs Culturels : l’émergence d’une nouvelle conscience », afin qu’elle nous parle de la philosophie et des valeurs de son association. Interview.

Mr Mondialisation : Dis-nous Ariane, Un Monde Réenchanté, selon toi, ça passe par quoi ? 

Ariane Vitalis : Un Monde Réenchanté est une association qui organise des expéditions dans différents pays du monde pour des jeunes de 18 à 30 ans qui souhaitent être les acteurs d’une société meilleure, révéler leurs talents et poursuivre l’étincelle qui brille en eux ! Nous accompagnons ces jeunes dans des programmes intensifs qui mêlent à la fois la quête de sens(qui suis-je, quels sont mes talents, que veux-je vraiment faire de ma vie, etc.), l’ouverture sur le monde et les cultures par le voyage, et la volonté d’agir concrètement pour changer la société à son échelle. Chaque expédition se clôture par un spectacle : les jeunes donnent à voir qui ils sont à travers ce qu’ils ont vécu et ressenti durant leur aventure, devant un public. Et nous projetons le film de leur aventure. Nous souhaitons faire émerger une nouvelle génération de jeunes qui s’engagent et qui œuvrent dans des actions très concrètes, tout en valorisant l’idée de réenchantement, de « magie » [figuré]. Un équilibre entre le prosaïque et le poétique, comme dirait Edgar Morin.

Mr M : Quelle est la mission d’Un Monde Réenchanté ? Comment avez-vous mis en place ce projet ? 

A.V : Notre objectif est de permettre au plus grand nombre de vivre ses talents et sa créativité tout en étant au service d’un monde équitable, solidaire et écologiquement soutenable. C’est un projet qui questionne notre vision du travail. Pour nous, le travail devrait être un moyen d’exprimer ses talents, sa singularité et sa créativité au service du bien commun. Nous souhaitons mettre en lumière l’économie sociale et solidaire et toutes les alternatives citoyennes qui émergent partout dans le monde, dans des domaines variés comme l’éducation, la santé, la démocratie, l’environnement, le lien social, etc. Le film DEMAIN exprime bien ce nouveau monde.

Avec notre équipe, nous voulons impulser un nouvel imaginaire collectif fondé sur le partage, l’empathie, le courage, le dépassement et la réalisation de soi, la joie de vivre et la cohérence entre ce que l’on aime faire et ce que l’on fait. L’année dernière, j’ai publié un livre qui s’intitule Les Créatifs Culturels : l’émergence d’une nouvelle conscience aux éditions Yves Michel. Cela m’a beaucoup aidé à comprendre ce nouveau paradigme qui émerge. Avec la création d’Un Monde Réenchanté, je passe de la théorie à la pratique !

Mr M : La première vidéo de votre projet, première étape, est maintenant réalisée. Il s’agit d’une rencontre avec Mary Clear, fondatrice des Incroyables Comestibles. Pourquoi cette première étape ? 

A.V : Nous allons à la rencontre des pionniers, des hommes et des femmes qui mettent en place des innovations sociales. Todmorden est une ville connue dans le monde entier grâce aux Incroyables Comestibles, un mouvement qui aujourd’hui est implanté partout dans le monde. Il s’agit de végétaliser les villes et de planter de la nourriture « open source », gratuite, où chacun peut se servir. C’était une grande joie de rencontrer Mary Clear, la fondatrice ! Elle nous a reçus dans sa petite maison haute en couleur, à Todmorden. Au printemps, nous espérons envoyer un groupe de jeunes réenchanteurs là-bas.

Mr M : Où souhaitez-vous nous emmener ensuite ? 

A. V : Nous venons de lancer l’appel à candidature pour notre toute première expédition, qui aura lieu au Maroc aux vacances de la Toussaint. Le programme est riche et dense, les acteurs du changement ne manquent pas ! Nous recherchons 10 jeunes explorateurs en quête de sens et désireux de changer le monde. Au retour en France, il y a tout un accompagnement avec des ateliers et le fameux spectacle de restitution, qui se passent à Avignon. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 20 septembre! Le dossier de candidature est téléchargeable sur notre site.

Mr M : Qu’espérez-vous pour la suite de ce projet ?

A.V : En plus des expéditions pour les jeunes, nous aimerions diffuser l’énergie du projet de façon plus globale, sans doute par la mise en place de groupes locaux en France, afin de proposer au plus grand nombre des actions et des réflexions qui vont dans le sens d’un réenchantement du monde, et de la vie.


Un grand merci à Ariane et aux acteurs d’Un Monde Réenchanté pour cette initiative que nous ne pouvons que saluer et qu’il est d’ailleurs possible de soutenir en devenant mécène du projet. On ne leur souhaitera qu’une chose : que leur détermination à impulser et incarner le changement qu’ils veulent voir dans le monde s’étende à l’infini.


Un Monde Réenchanté / Un Monde Réenchanté Facebook / Ariane Vitalis

Propos recueillis par l’équipe de Mr Mondialisation

Publié par : La société solidaire et durable | juillet 26, 2017

Des physiciens chinois réalisent la première téléportation quantique orbitale !


Chers lecteurs,

Le progrès technique progresse si rapidement qu’il ressemble parfois beaucoup à de la science-fiction. Des scientifiques chinois ont déclaré qu’ils avaient «téléporté» un photon à des centaines de kilomètres en utilisant un «satellite quantique».

Des physiciens de Shanghai ont déclaré qu’ils avaient réussi à réaliser la première téléportation quantique spatiale du monde, ayant transféré des informations sur l’état d’une particule depuis le satellite quantique Micius à une station terrestre, selon un article publié sur la bibliothèque électronique arXiv.org.

«Cette expérience réalise le premier lien sol-satellite de téléportation quantique, fidèle et à ultra-longue portée, une étape essentielle vers un Internet quantique à échelle mondiale», lit-on dans un article.

En fait, le satellite chinois, utilisant des lasers et des cristaux pour conférer des particules de lumière à l’une des deux propriétés disponibles, dans le cas présent en utilisant l’état de polarisation, a réussi à les intriquer puis à les séparer à une distance comprise entre 500 et 1400 kilomètres.

D’après les scientifiques chinois, ils ont au final réussi à «intriquer» et à téléporter plus de 900 photons, ce qui confirme qu’il est possible de mettre en place une communication avec la téléportation quantique bilatérale «orbitale» comme base technologique.

La téléportation quantique est un protocole de communication quantique consistant à transférer l’état quantique d’une particule sur une distance donnée. Elle prévoit l’utilisation d’une paire de particules en profitant du phénomène d’intrication quantique, dans lequel l’état quantique d’une particule intriquée peut être transféré à une autre de façon instantanée, bien qu’elles soient spatialement séparées.

Source : Sputnik

Publié par : La société solidaire et durable | juillet 26, 2017

Sur 1ha, cette micro ferme bio génère 150000$ de chiffre d’affaires !


Chers lecteurs,

Pas de chimie, ni de grosses machines, mais des tas d’outils pratiques et des méthodes astucieuses.

Bienvenue dans l’exploitation de Jean-Martin Fortier.

On nous a longtemps fait croire que les réalités économiques rendaient l’agriculture bio totalement utopique. Pourtant, de plus en plus d’exemples tendent désormais à prouver le contraire : une petite ferme à taille humaine peut parfaitement cultiver une nourriture saine et sans pesticides tout en gagnant l’argent nécessaire à sa survie. Démonstration dans le sud du Québec où, sur moins d’un hectare, une micro-ferme parvient à générer 150 000$ canadiens de chiffre d’affaires annuel (environ 102 000€)…

L’homme en charge de cette exploitation, c’est Jean-Martin Fortier (auteur de Le jardinier-maraîcher : Manuel d’agriculture biologique sur petite surface). Pour parvenir à de telles performances économiques sur une si petite surface (et sans faire appel à la chimie, ni à du gros outillage), Jean-Martin Fortier a mis au point tout un tas de procédés pratiques et malins proches de la permaculture.

Ses méthodes (et ses résultats) ont suscité tellement de curiosité que sa mini-ferme a fait l’objet d’un documentaire révélant tous ses secrets. Ce film s’appelle Le Kit du Jardinier-Maraîcher et, si vous voulez vous faire une idée, en voici un aperçu.

Source : http://positivr.fr/

« Newer Posts - Older Posts »

Catégories